ANALYSE DE DOCUMENT(S) EN HISTOIRE

 

DĠaprs le sujet donnŽ en AmŽrique du Sud – TS – Novembre 2015

Mise en forme du sujet – Arnaud LEONARD – La RŽunion

 

LA PUISSANCE ETATS-UNIENNE VUE PAR BARACK OBAMA EN 2009

 

Consigne : aprs avoir rappelŽ le contexte dans lequel est prononcŽ ce discours, prŽsentez les fondements de la puissance Žtats-unienne mentionnŽs par Barack Obama. Mettez en Žvidence les limites de lĠanalyse faite par ce dernier en montrant quĠelle est au service des intŽrts des ƒtats-Unis.

 

Document - Discours de Barack Obama lors de la remise de son prix Nobel de la paix.

 

[...] Dans le sillage dĠune telle destruction [la Seconde Guerre mondiale] et avec lĠavnement de lĠre nuclŽaire, il est apparu clairement aux vainqueurs comme aux vaincus que le monde avait besoin dĠinstitutions afin de prŽvenir une autre guerre mondiale. CĠest ainsi [que] les ƒtats-Unis ont conduit le monde ˆ la construction dĠune architecture destinŽe ˆ maintenir la paix : un plan Marshall et une Organisation des Nations Unies, des mŽcanismes gouvernant les rgles de la guerre, et des traitŽs pour protŽger les droits de lĠhomme, prŽvenir le gŽnocide et limiter les armes les plus dangereuses.

Ë de nombreux Žgards, ces efforts ont ŽtŽ couronnŽs de succs. Certes, des guerres terribles ont eu lieu et des atrocitŽs ont ŽtŽ commises. Mais il nĠy a pas eu de Troisime Guerre mondiale. La guerre froide sĠest terminŽe lorsque des foules en jubilation ont fait tomber un mur. Le commerce a recousu la plupart des parties du monde. Des milliards dĠtres humains sont sortis de la pauvretŽ. Les idŽaux de la libertŽ et de lĠautodŽtermination, de lĠŽgalitŽ et de la rgle du droit ont progressŽ tant bien que mal. [É]

Pourtant, dans la premire dŽcennie dĠun sicle nouveau, cette vieille architecture ploie sous le poids de nouvelles menaces. [É] Je suis confrontŽ au monde tel quĠil est et ne puis rester passif face aux menaces qui psent sur le peuple amŽricain. Car ne vous leurrez pas : le mal existe dans le monde. Ce nĠest pas un mouvement non violent qui aurait pu arrter les armŽes dĠHitler. Aucune nŽgociation ne saurait convaincre les chefs dĠAl-Qa•da de dŽposer leurs armes. [É]

Le monde doit se rappeler que ce ne sont pas que les institutions internationales, les traitŽs et les dŽclarations qui lui ont apportŽ la stabilitŽ aprs la Deuxime Guerre mondiale. Quelques erreurs que nous ayons commises, la vŽritŽ toute simple est celle-ci : les ƒtats-Unis dĠAmŽrique ont contribuŽ ˆ garantir la sŽcuritŽ mondiale pendant plus de soixante ans par le sang de leurs citoyens et par la force de leurs armes. [É]

Les ƒtats-Unis ne vacilleront jamais dans leur engagement en faveur de la sŽcuritŽ internationale. Mais dans un monde o les menaces sont plus rŽpandues et les missions plus complexes, lĠAmŽrique ne peut pas agir dans lĠisolement. LĠAmŽrique ne peut ˆ elle seule assurer la paix. [É] CĠest pourquoi lĠOTAN continuera dĠtre indispensable. CĠest pourquoi nous devons renforcer les missions de maintien de la paix de lĠONU et dĠorganismes rŽgionaux, et ne pas laisser cette t‰che ˆ quelques pays seulement. [É] Tout en comprenant quĠil y aura toujours des guerres, nous pouvons rechercher la paix.

 

Extraits du discours du prŽsident Barack Obama ˆ lĠoccasion de la rŽception de son prix Nobel de la paix, le 10 dŽcembre 2009, ˆ Oslo.