ETUDE CRITIQUE DE DOCUMENT(S) EN HISTOIRE

 

DĠaprs le sujet donnŽ au Liban –TES-L – Mai 2015

Mise en forme du sujet – Arnaud LEONARD – LycŽe Franais de Tananarive

 

 

LA CHINE ET LE MONDE DURANT LA GUERRE FROIDE.

 

En vous appuyant sur les deux documents et vos connaissances, prŽsentez l'Žvolution des relations de la RŽpublique Populaire de Chine avec les deux Grands dans le contexte de la Guerre froide.

 

 

Document 1 : Timbre Žmis pour cŽlŽbrer le pacte sino-soviŽtique du 14 fŽvrier 1950.

 

File source: http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Chinese_stamp_in_1950.jpg

 

TRADUCTION

Texte du haut : Ç En commŽmoration de la signature du pacte d'alliance, d'amitiŽ et de soutien mutuel entre la Chine et l'URSS È

Texte du bas : Ç 400 - Service postal du peuple chinois - Quatre cents yuans* È

La couleur du timbre est le rouge.

 

* Yuan : nom de la monnaie chinoise.

 

 

Document 2.

 

Ç LĠannonce dĠune prochaine visite du prŽsident Nixon ˆ PŽkin a ŽtonnŽ le monde et fait lĠobjet dĠinnombrables commentaires. Comment la Chine, qui ne cesse de dŽnoncer la politique dĠagression des Etats-Unis, a-t-elle pu accepter le principe de cette rencontre ? Quelles raisons ont pu pousser le gouvernement de Washington ˆ faire ce geste ? (...)

 

Certes, les facteurs qui ont dž pousser les Etats-Unis dans le sens de cette dŽtente sont nombreux. (...) Parmi ceux qui peuvent tre considŽrŽs comme prŽpondŽrants, probablement faut-il retenir, dans lĠordre, lĠespoir de faciliter le rglement du conflit vietnamien, la perspective des Žlections prŽsidentielles de 1972, la question de lĠentrŽe de la Chine ˆ lĠONU et la volontŽ de faire pression sur lĠU.R.S.S. (...) Les raisons qui ont pu amener la Chine populaire ˆ accepter le dialogue (sont tout aussi importantes).

 

La premire, qui est d'ordre trs gŽnŽral, tient Žvidemment ˆ la crainte qu'Žprouve le gouvernement de PŽkin de voir ceux de Washington et Moscou s'entendre contre lui sur un certain nombre de points. Quelle que soit l'idŽe que l'on se fasse de l'avenir de la dŽtente slno-amŽricaine, on ne peut nier la rŽalitŽ actuelle et le danger qu'elle fait courir au gouvernement de PŽkin. La Chine est un pays pauvre et le restera probablement encore pour un certain temps. C'est dire que sa puissance, pour de nombreuses annŽes encore, ne pourra tre fondŽe sur sa capacitŽ industrielle mais sur son dynamisme politique et son habiletŽ diplomatique. Le seul moyen dont dispose le gouvernement chinois pour s'affirmer sur la scne internationale c'est de faire Žchec ˆ tout rapprochement entre les deux super-puissances. È

 

Extrait de l'article de Franois Joyaux, publiŽ dans le Monde diplomatique, septembre 1971. CitŽ dans Ç Confucius, Mao, le marchŽ... jusqu'o ira la Chine ? È, Manire de voir 85, fŽvrier-mars 2006.