EXPLICATION D’UN DOCUMENT D’HISTOIRE

 

D’après le sujet donné en Asie – Séries L-ES – Juin 2008

Mise en forme du sujet - Arnaud LEONARD – Lycée Français de Varsovie

 

 

Lettre de Nicolaï Boulganine, chef du gouvernement soviétique à Guy Mollet, Président du Conseil français (5/11/1956). Extraits

 

« (...) La majorité écrasante des Etats membres de l'Organisation des Nations Unies s'est prononcée lors de la session spéciale extraordinaire de l'Assemblée générale pour un arrêt immédiat des hostilités et le retrait des troupes étrangères du territoire de l'Egypte. Néanmoins, les opérations militaires en Egypte ne cessent de s'étendre. Les villes et les villages égyptiens sont soumis à des bombardements barbares, les troupes françaises et anglaises ont débarqué sur le territoire de l'Egypte, le sang d'hommes totalement innocents est répandu.

En agissant de cette façon, le gouvernement français ainsi que les gouvernements britannique et israélien, se sont engagés sur la voie d'une agression non provoquée contre l'Etat égyptien, Bien que les gouvernements français et anglais invoquent, pour dissimuler leur agression armée contre l'Egypte, divers arguments touchant leur intérêt particulier pour le fonctionnement normal du canal de Suez, il est maintenant évident que ce qui est enjeu, ce n'est pas la liberté de navigation dans le canal de Suez, laquelle était assurée par l'Egypte et vient d'être violée par les opérations armées de la France et de l'Angleterre, mais le désir des colonialistes d'imposer à nouveau aux peuples de l'Orient arabe qui luttent pour leur indépendance nationale et leur liberté le joug de l'esclavage colonial. Lors de notre rencontre à Moscou en mai dernier, vous avez parlé des idéaux socialistes dont vous vous inspirez dans votre activité. Mais qu'à donc de commun avec le socialisme une attaque armée, acte de brigandage, ayant le caractère d'une guerre ouvertement coloniale ?... Il est impossible de ne pas voir que la guerre en Egypte peut s'étendre à d'autres pays et se transformer en une troisième guerre mondiale.

Je considère de mon devoir de vous faire savoir que le gouvernement soviétique s'est déjà adressé à l'ONU ainsi qu'au président des Etats-Unis d'Amérique en proposant d'utiliser avec d'autres membres de l'ONU des forces navales et aériennes pour mettre fin à la guerre en Egypte et pour réprimer l'agression. Le gouvernement soviétique est pleinement résolu à recourir à l'emploi de la force pour écraser les agresseurs et rétablir la paix en Orient.

Il est temps encore de faire preuve de raison, de s'arrêter, de ne pas permettre aux forces belliqueuses de l'emporter.

Nous espérons qu'en cette heure de grave responsabilité le gouvernement français fera preuve de sang-froid dans l'examen de la situation et en fixera les conclusions qui s'imposent. »

 

Ministère des Affaire étrangères. Documents diplomatiques français. Tome III : 1956, 24 octobre - 3l décembre. Paris, Imprimerie nationale, 1990.

 

 

QUESTIONS

 

1°) Expliquez avec précision dans quel contexte est écrite cette lettre.

2°) Comment l'URSS analyse-t-elle l'intervention franco-anglaise en Egypte, ainsi que les arguments utilisés pour la justifier ?

3°) Précisez le rôle de l'ONU et celui du président des Etats-Unis dans cette crise.

4°) Comment interpréter la référence « aux idéaux du socialisme » par l'auteur ? En quoi ce thème a-t-il marqué l'année 1956 ?