EXPLICATION D’UN DOCUMENT D’HISTOIRE

 

D’après le sujet donné en Asie – Série S – Juin 2008

Mise en forme du sujet - Arnaud LEONARD – Lycée Français de Varsovie

 

 

Ronald Reagan face au mur de Berlin (discours du 12 juin 1987)

 

« Nous vous enterrerons » avait prédit Khrouchtchev dans les années 1950. Mais que voyons-nous à l'Ouest aujourd'hui ? Un monde libre qui a atteint un niveau de prospérité inégalé dans l'histoire de l'humanité. Dans le monde communiste, nous ne voyons que faillite économique, retard technologique, déclin des normes sanitaires et même pénurie des denrées les plus indispensables - comme la nourriture. Aujourd'hui encore, l'Union soviétique est incapable de subvenir à ses besoins alimentaires. Au bout de quarante ans, le monde entier est obligé d'admettre une énorme évidence : la liberté conduit à la prospérité. Grâce à la liberté, la bonne entente et la paix ont remplacé les anciennes haines entre les nations. La liberté a triomphé. Et à présent les Soviétiques eux-mêmes ont la possibilité, dans une certaine mesure, d'en comprendre l'importance. Les échos nous parviennent de Moscou d'une nouvelle politique de réformes et d'ouverture. Certains prisonniers politiques ont été relâchés, Un certain nombre de radios ont été autorisées à se libérer en partie de la tutelle de l'Etat.

S'agit-il de l'amorce de profonds changements dans l'Etat soviétique ou simplement de gestes symboliques destinés à susciter en Occident de vains espoirs, ou encore à renforcer le système soviétique sans le réformer ? Nous accueillons le changement et l'ouverture ; parce que nous croyons que liberté et sécurité vont de pair, que le progrès de la liberté des hommes ne peut que servir la cause de la paix. Les Soviétiques n'ont qu'un signe à faire, un signe clair, pour faire progresser radicalement la cause de la liberté et de la paix.

Monsieur le Secrétaire général Gorbatchev, si vous voulez la paix, si vous voulez la prospérité de l'Union soviétique et de l'Europe de l'Est, si vous voulez la libéralisation, présentez-vous à cette porte ! Monsieur Gorbatchev, ouvrez cette porte ! Monsieur Gorbatchev, abattez ce mur ! »

 

Ronald Reagan, Une vie américaine. Paris, Jean-Claude Lattes, 1990.

 

 

QUESTIONS

 

1°) Présentez précisément l'auteur et les circonstances dans lesquelles il prononce son discours.

2°) Comment voit-il la situation économique dans le monde? Son analyse vous semble-t-elle justifiée ?

3°) Expliquez l'allusion à la politique nouvelle « de réformes et d'ouverture à Moscou ».

4°) Peut-on dire que l'appel de l'auteur à la disparition du Mur de Berlin ait été entendu ?