EXPLICATION D’UN DOCUMENT D’HISTOIRE

 

D’après le sujet donné en Amérique du Sud – Série S - Novembre 2005

Mise en forme du sujet - Arnaud LEONARD – Lycée Français de Varsovie

 

 

« Agenda pour la paix ». Rapport présenté par le Secrétaire général de l’ONU, M. Boutros-Ghali, 17 juin 1992.

 

« Ces dernières années ont vu s'effondrer la barrière idéologique quasiment insurmontable qui, pendant des décennies, avait nourri la suspicion et l'hostilité, ainsi qu'un effroyable amoncellement de moyens de destruction. […] L'amélioration des relations entre l'Est et l'Ouest offre de nouvelles possibilités, dont certaines ont déjà été mises à profit, de lever les menaces pesant sur la sécurité commune.[…]

Brisant leurs jougs, des millions d'hommes et de femmes sont venus s'ajouter aux centaines de millions qui ont accédé à l'indépendance à la faveur des décolonisations survenues au lendemain de la création de l'Organisation des Nations Unies. Une fois encore, de nouveaux Etats prennent place à l'Assemblée générale […] Les principales puissances nucléaires ont commencé à négocier des accords de réduction des armements. […]

Depuis la création de l'Organisation des Nations Unies en 1945, plus d'une centaine de conflits majeurs ont éclaté de par le monde, qui ont provoqué la mort de 20 millions d'êtres humains environ. L'ONU est restée impuissante devant nombre de ces crises en raison des veto - au nombre de 279 - mis à l'action du Conseil de sécurité, qui illustrent bien les divisions de l'époque.

La guerre froide s'étant achevée, les veto ont pris fin le 31 mai 1990, et les demandes adressées à l'Organisation se sont multipliées. Impuissant, naguère, […] le Conseil de sécurité est devenu un instrument central dans la prévention et le règlement des conflits aussi bien que dans la préservation de la paix. Nos buts doivent être désormais les suivants :

- d'essayer de déceler aussi tôt que possible les situations porteuses de conflit et de parer au danger, par la voie diplomatique, avant que la violence ne se déclare ;

- lorsqu'un conflit éclate, d'entreprendre de rétablir la paix en réglant les différends qui le sous-tendent ;

- de maintenir la paix, aussi précaire soit-elle, lorsque cesse le combat et de contribuer à la mise en œuvre des accords auxquels sont parvenus les médiateurs;

- de nous tenir prêts à prendre part au rétablissement de la paix sous ses diverses formes : reconstruire les institutions et les infrastructures des nations déchirées par la guerre civile et les conflits internes ;

- créer entre les nations précédemment en guerre des liens fondés sur l'avantage mutuel.

 

Source : http://www.org/french/docs

 

Questions :

 

1. Dans quel contexte international est présenté ce texte ?

2. Expliquez la phrase soulignée.

3. Comment s’explique la paralysie de l’ONU avant 1990 ?

4. Comment a évolué le rôle de l’ONU depuis le début des années 1990 ?