EXPLICATION D’UN DOCUMENT D’HISTOIRE

 

D’après le sujet proposé dans les  Annales Zéro – Séries L-ES-S – 2004-2005

Mise en forme du sujet - Arnaud LEONARD – Lycée Français de Varsovie

 

 

Communiqué final de la Conférence de Bandung.

 

« La conférence afro-asiatique a pris note du fait que l'existence du colonialisme dans plusieurs pays de l'Asie, et de l'Afrique sous quelque forme qu'il, se présente, non seulement entrave la coopération culturelle mais aussi le développement des cultures nationales. Certaines puissances coloniales ont refusé à leurs sujets coloniaux les droits élémentaires en matière d'éducation et de culture, ce qui entrave le développement de leur personnalité et aussi la collaboration culturelle avec les autres peuples d'Afrique et d'Asie... La conférence condamne un tel déni des droits fondamentaux de l'homme (...) comme forme d'oppression culturelle...

La conférence, après avoir discuté le problème des peuples dépendants, du colonialisme et des conséquences de la soumission des peuples à la domination et à l'exploitation étrangère est d'accord :

- pour déclarer que le colonialisme sous toutes ses formes est un mal auquel il doit être rapidement mis fin.

- pour affirmer que la soumission des peuples au joug étranger, à l'exploitation étrangère, constitue une violation des droits fondamentaux de l'homme, est contraire à la charte des Nations unies et est un obstacle à la consolidation de la paix mondiale. »

 

Communiqué final de la conférence de Bandung, 24 avril 1955.

 

Questions :

 

1. Présenter le contexte de cette conférence et indiquer quels en étaient les principaux participants.

2. Expliquer la phrase soulignée à l'aide d'un exemple précis.

3. D'après le deuxième paragraphe, préciser quelles sont les revendications concrètes des acteurs de cette conférence et le principe de la Charte des Nations-Unies dont ils s'inspirent.

4. Quelle a été l'influence de la conférence de Bandung sur l'évolution politique du monde après 1955 ?