EXPLICATION D’UN DOCUMENT D’HISTOIRE

 

D’après le sujet donné en Amérique du Nord – Série S - Mai 2006

Mise en forme du sujet - Arnaud LEONARD – Lycée Français de Varsovie

 

 

L'ONU : le rapport du millénaire en avril 2000.

 

Le 3 avril 2000, Kofi Annan, secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies depuis 1996, présente devant l'Assemblée Générale de l'Organisation des Nations Unies, dans son rapport du millénaire intitulé : « Nous, les peuples », le rôle des Nations unies au XXIème siècle.

 

« En 1945, les pères fondateurs ont créé un système de coopération ouvert, adapté à une société internationale. C'est le bon fonctionnement de ce système qui a permis l'émergence de la mondialisation. Nous vivons maintenant dans une société mondiale. [...] Les bienfaits de la mondialisation sont évidents : croissance plus rapide, niveau de vie plus élevé, meilleures perspectives d'avenir. [...] Dans ce monde nouveau, de plus en plus de groupes et de particuliers établissent des relations transfrontalières auxquelles les Etats ne sont pas associés. Cet état de fait n'est pas sans dangers. Criminalité, drogues, terrorisme, pollution, maladies, armes, réfugiés et migrants se déplacent bien plus vite et sur une bien plus grande échelle que par le passé. [...] Si nous voulons que la mondialisation tienne ses promesses tout en nous préservant de ses effets néfastes, nous devons apprendre à gouverner mieux, et à gouverner mieux ensemble. [...]

Le monde a enregistré des progrès économiques sans précédent au cours des 50 dernières années. Pourtant, 1,2 milliard d'êtres humains ont moins d'un dollar par jour pour vivre. L'extrême pauvreté, combinée à de profondes inégalités entre les pays et parfois au sein même des pays, fait honte à l'humanité, et ne fait qu'aggraver d'autres problèmes, notamment les conflits. [...] Nous devons prendre des mesures pour diminuer de moitié, d'ici à 2015, le nombre de personnes vivant dans le dénuement, et ce dans toutes les régions du monde. [...]

Les guerres entre États se font plus rares. Toutefois, les conflits internes des 10 dernières années ont fait plus de 5 millions de morts, et ont chassé des dizaines de millions de personnes de chez elles. [...] La souveraineté nationale ne saurait justifier les violations aveugles des droits de l'homme et les tueries. Face à des massacres, il ne faut pas écarter la possibilité d'une intervention armée, autorisée par le Conseil de sécurité. [...]

L'influence qu'exerce l'Organisation des Nations Unies dans le monde découle non pas de son pouvoir mais des valeurs qu'elle incarne, du rôle qu'elle joue dans le domaine de l'élaboration des normes internationales, de sa capacité à sensibiliser et mobiliser l'opinion au niveau mondial et de la confiance qu'inspirent les actions qu'elle mène sur le terrain pour améliorer les conditions de vie des populations. Nous devons miser sur ces atouts, en particulier en insistant sur l'importance de l'état de droit. Mais il nous faut aussi adapter l'Organisation au monde actuel, notamment en réformant le Conseil de sécurité de façon qu'il soit en mesure de travailler efficacement, tout en jouissant d'une légitimité incontestée. [...] »

 

 

Questions :

 

1. Rappelez le contexte de la création de l'ONU et les missions qui lui étaient alors assignées.

2. Dégagez trois aspects fondamentaux du bilan économique et social dressé par Kofi Annan.

3. D'après l'auteur, quels sont les types de conflits que le monde a connus au cours de la décennie 1991-2000 ? En vous appuyant sur deux exemples, précisez le rôle qu'y a joué l'ONU.

4. Quelles sont les priorités d'action définies par Kofi Annan en 2000 ?