ETUDE D'UN ENSEMBLE DOCUMENTAIRE

 

Daprs le sujet donn en Asie Srie S Juin 2006

Mise en forme du sujet - Arnaud LEONARD Lyce Franais de Varsovie

 

Sujet : Emergence, affirmation et difficults du Tiers-Monde de 1955 la fin des annes 1970

 

Liste des documents :

 

Document 1 : Extrait du communiqu final de !a confrence de Bandung, 24 avril 1955

Document 2 : Nasser acclam par la foule, 26 juillet 1956

Document 3 : Unit et division des non-aligns en 1973

Document 4 : Allocution de Julius Nyerere, 12 fvrier 1979

 

Premire partie :

Le candidat analysera l'ensemble documentaire en rpondant aux questions suivantes :

 

1. Quels grands principes illustrant l'expression de Tiers-Monde ont t dfinis par la confrence de Bandung (document 1) ?

2. Pourquoi la nationalisation du canal de Suez a-t-elle provoqu en Egypte et dans les tats arabes une explosion de joie (document 2) ?

3. Comment le discours de J. Nyerere illustre-t-il les difficults rencontres par les pays du Tiers-Monde (document 4) ?

4. Quelles volutions gopolitiques connat le Tiers-Monde partir des annes 1970 (document 3) ?

 

Deuxime partie :

l'aide des rponses aux questions, des informations extraites des documents et de ses connaissances personnelles, le candidat rdigera une rponse organise au sujet :

Emergence, affirmation et difficults du Tiers-Monde de 1955 la fin des annes 1970 .

 

Document 1

Les dix principes de Bandung

 

1) Respect des droits humains fondamentaux en conformit avec les buts et les principes de la Charte des Nations Unies ;

2) Respect de la souverainet et de l'intgrit territoriale de toutes les Nations ;

3) Reconnaissance de l'galit de toutes les races et de l'galit de toutes les Nations, petites et grandes ;

4) Non-intervention et non-ingrence dans les affaires intrieures des autres pays ;

5) Respect du droit de chaque Nation de se dfendre individuellement ou collectivement conformment la Charte des Nations Unies ;

6) Refus de recourir des arrangements de dfense collective destins servir les intrts particuliers des grandes puissances quelles qu'elles soient ; refus par une puissance quelle qu'elle soit d'exercer une pression sur d'autres ;

7) Abstention d'actes ou de menaces d'agression ou de l'emploi de la force contre l'intgrit territoriale ou l'indpendance politique d'un pays ;

8) Rglement de tous les conflits internationaux par des moyens pacifiques, tels que ngociation ou conciliation, arbitrage ou rglement devant les tribunaux, conformment la Charte des Nations Unies ;

9) Encouragement des intrts mutuels et coopration ;

10) Respect de la justice et des obligations internationales. (...)

 

Extrait du Communiqu final de la confrence de Bandung, le 24 avril 1955.

Source Internet : www.cliotexte/html/conference.bandung.html

 

 

Document 2

Nasser acclam par la foule

 

Le 26 juillet 1956, Nasser annonce la nationalisation du canal de Suez et est, cette occasion, acclam par la foule

 

 

Source Internet: www.waronline.org/IDF/ Articles/unfamous_war.htm

Document 3

Unit et division des non-aligns en 1973

 

 

D'aprs G. Bourrel et M. Chevalier (dir.), Histoire Terminale L, ES, Hatier, 2004, p. 101.

 

 

Document 4:

Les difficults d'insertion du Tiers-monde dans l'conomie mondiale.

 

Le groupe des 77 a vu le jour parce que le Tiers monde a compris qu'il devait parler d'une seule voix aux sessions des Nations Unies sur le commerce et le dveloppement et dans les autres runions consacres aux problmes conomiques mondiaux [...]. Les pays rcemment dcoloniss, ainsi que les pays plus anciens d'Amrique latine, avaient tous hrit de la culture euro-amricaine dominante la mme ide : travaillez dur et vous deviendrez prospres. Peu peu, nous avons tous dcouvert qu'il n'y avait pas de lien de cause effet entre l'ardeur au travail et la prosprit ; quelque chose d'extrieur nous paraissait toujours rompre cette relation suppose ! La prtendue neutralit du march mondial se rvlait tre la neutralit entre l'exploiteur et l'exploit, entre l'oiseau de proie et sa victime. Si, lorsque nous recherchions des ressources pour notre survie, sans parler de notre dveloppement, nous appliquions la lettre les moyens prconiss pour runir des capitaux, nous semblions toujours finir soit par tomber sous la coupe, ou peu prs, des socits transnationales, soit par subir les politiques dflationnistes1 du FMI, quand ce n'tait pas les deux la fois [...].

Le systme actuel a t institu par les tats industrialiss pour servir leurs intrts. C'est l un fait historique et non un jugement moral ! Il en rsulte que le groupe des nations industrialises tient les leviers des finances et des changes internationaux et dispose aussi des richesses accumules par des sicles de colonisation et de diplomatie de la canonnire, grce aussi une avance initiale dans les techniques de production de masse [...].

Nous, le tiers monde, nous exigeons maintenant que l'on change les systmes qui enrichissent les riches et appauvrissent les pauvres. 

 

Julius Nyerere, prsident de la Tanzanie, allocution prononce le 12 fvrier 1979 devant le groupe des 77.

 

(1) Politique dflationniste : mouvement de baisse gnralise des prix.