ETUDE D'UN ENSEMBLE DOCUMENTAIRE

 

Daprs le sujet donn en Inde Sries L-ES-S Avril 2007

Mise en forme du sujet - Arnaud LEONARD Lyce Franais de Varsovie

 

Sujet : La guerre froide de 1947 aux annes 1970 : paix impossible, guerre improbable

 

Liste des documents :

Document 1 : La doctrine Truman

Document 2 : Le monde au dbut des annes 1950 selon le Parti communiste franais

Document 3 : Khrouchtchev dfinit la coexistence pacifique

Document 4 : Discours tlvis du prsident Kennedy

Document 5 : Une analyse de l'quilibre de la terreur

 

Premire partie

 

Analysez l'ensemble documentaire en rpondant aux questions suivantes :

1. Identifiez les deux systmes que Truman oppose dans son discours (document 1).

2. Comment chaque camp cherche-t-il se renforcer de 1947 au dbut des annes 1960 (documents 2, 4 et 5) ?

3. Pourquoi un affrontement direct entre les deux Grands est-il improbable (document 5) ? Montrez que la guerre froide peut apparatre comme un ordre mondial.

4. Dans ce contexte, en quoi le discours de Kennedy rvle-t-il une crise grave de la guerre froide (documents 4 et 5) ?

5. Comment Khrouchtchev dfinit-il la coexistence pacifique ? Pourquoi ne met-elle pas fin la guerre froide (documents 3 et 4) ?

 

Deuxime partie

 

l'aide des rponses aux questions, des informations contenues dans les documents et de vos connaissances personnelles, rdigez une rponse organise au sujet :

 

La guerre froide de 1947 aux annes 1970 : paix impossible, guerre improbable

 

Document 1

La doctrine Truman, 12 mars 1947

 

 J'avais dclar devant le Congrs que chaque nation se trouvait dsormais en face d'un choix faire entre deux modes de vie opposs :

L'un repose sur la volont de la majorit et il est caractris par des institutions libres, un gouvernement reprsentatif, des lections libres, des garanties assurant la libert individuelle, la libert de parole et de religion, et l'absence de toute oppression politique.

Quant l'autre, il repose sur la volont d'une minorit impose par la force la majorit. Il s'appuie sur la terreur et l'oppression, une presse et une radio contrles, des lections truques et la suppression des liberts individuelles. Les semences des rgimes totalitaires sont nourries par la misre et le dnuement. Elles atteignent leur dveloppement maximum lorsque l'espoir d'un peuple en une vie meilleure est mort.

Les peuples libres du monde attendent de nous que nous les aidions sauvegarder leurs liberts. 

 

Source : Harry S. Truman, Mmoires, 1956.

Document 2

Le monde au dbut des annes 1950 selon le Parti communiste franais

 

 

Source : affiche publie par le Parti communiste franais en 1951.

 

Document 3

Khrouchtchev dfinit la coexistence pacifique

 

 Quelles sont les tches ultrieures du Parti en politique extrieure ?

1. Appliquer d'une faon constante la politique lniniste de coexistence pacifique des diffrents Etats, indpendamment de leur rgime social. Lutter activement pour la paix et la scurit des peuples, pour la confiance entre les tats, en s'efforant de transformer la dtente obtenue en une paix durable.

2. Renforcer au maximum les relations avec la Rpublique populaire de Chine, la Pologne, la Tchcoslovaquie, la Bulgarie, la Hongrie, la Roumanie, l'Albanie, les Rpubliques dmocratiques allemande, de Core, du Vietnam, de Mongolie, en se rappelant que plus les pays socialistes sont puissants, et plus la paix sera possible. (...)

3. Resserrer sans cesse les liens et la coopration avec la Rpublique indienne, la Birmanie, l'Indonsie, l'Afghanistan, la Syrie et les autres tats qui sont pour la paix ; soutenir les pays qui ne se laissent pas entraner dans des blocs militaires (...).

4. Poursuivre une politique active d'amlioration des relations avec les tats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne, le Japon, l'Italie, la Turquie, l'Iran, le Pakistan et autres pays, en s'efforant de renforcer la confiance mutuelle (...). 

 

Source : Nikita Khrouchtchev, Rapport au XX Congrs du PCUS, dans les Cahiers du communisme, 1956.

 

Document 4:

Discours tlvis du prsident Kennedy, 22 octobre 1962

 

 Bonsoir mes compatriotes,

Fidle sa promesse, le gouvernement a continu de surveiller de trs prs les prparatifs militaires sovitiques Cuba. Au cours de la dernire semaine, nous avons eu des preuves incontestables de la construction de plusieurs bases de fuses dans cette le opprime. Ces sites de lancement ne peuvent avoir qu'un but : la constitution d'un potentiel nuclaire dirig contre l'hmisphre occidental. (...) Cette transformation prcipite de Cuba en importante base stratgique, par suite de la prsence de ces puissantes armes offensives long rayon d'action et qui ont des effets de destruction massive, constitue une menace prcise la paix et la scurit de toutes les Amriques. (...) Les armes nuclaires sont tellement destructrices, et les engins balistiques sont tellement rapides, que tout accroissement substantiel dans les moyens de les utiliser, ou que tout changement subit de leur emplacement peut parfaitement tre considr comme une menace prcise la paix. (...) Nous ne risquerons pas prmaturment ou sans ncessit le cot d'une guerre nuclaire mondiale dans laquelle mme les fruits de la victoire n'auraient dans notre bouche qu'un got de cendre, mais nous ne nous droberons pas devant ce risque, quelque moment que nous ayons y faire face. (...) Toute fuse nuclaire lance partir de Cuba, contre l'une quelconque des nations de l'hmisphre occidental, sera considre comme l'quivalent d'une attaque sovitique contre les tats-Unis, attaque qui entranerait des reprsailles massives contre l'Union sovitique. (...) Conformment la Charte des Nations unies, nous demandons ce soir une runion d'urgence du Conseil de scurit afin de rpondre la plus rcente menace sovitique la paix du monde. (...)

Je fais appel M. Khrouchtchev afin qu'il mette fin cette menace clandestine, irresponsable et provocatrice la paix du monde et au maintien de relations stables entre nos deux nations. 

 

Source : http://perspective.usherbrooke.ca

 

 

Document 5 :

Une analyse de l'quilibre de la terreur

 

 Le facteur nuclaire a toujours prsent cette double caractristique de rendre plus difficile la guerre intertatique, mais aussi la solution politique des problmes. Les zones couvertes par lui ont incontestablement t moins exposes la guerre mais leurs problmes y ont moins de chance de progresser. La logique du fait nuclaire est celle du statu quo ou de la ptrification. Il gle les situations acquises, maintient villes, pays ou continents dans une division et sous une domination qui, sinon, auraient pu faire place la guerre, mais aussi peut-tre la libration ou la runion. Un jour les frustrations refoules par le couvercle nuclaire peuvent dborder, surtout si ce couvercle s'ouvre lgrement. 

 

Source : Pierre Hassner, Force et politique aujourd'hui , Revue de Dfense nationale, dcembre 1971.