ETUDE D'UN ENSEMBLE DOCUMENTAIRE

 

D’après le sujet proposé en Polynésie – Séries L-ES – Juin 2006

Mise en forme du sujet - Arnaud LEONARD – Lycée Français de Varsovie

 

Sujet : Les grandes métropoles au cœur de la puissance des Etats-Unis

 

Liste des documents

Document n°1 : Page d'accueil d’un site internet sur Chicago.

Document n°2 : New York et son port.

Document n°3 : San Francisco et la Silicon Valley.

Document n°4 : Technopôles et aéroports aux États-Unis.

Document n°5 : Les villes américaines au cœur de l'archipel mondial.

 

Première partie

Vous répondrez aux questions suivantes :

 

1. Avec quels arguments ce site internet (document 1) fait-il la promotion de Chicago ?

2. Relevez dans le document 2 les infrastructures du port de New York. En quoi participent-elles à l'affirmation de sa puissance à l'échelle nationale et à l'échelle mondiale ?

3. Comment se manifeste dans le document 3 l'attractivité de la métropole de San Francisco ? Sur quelles activités se fonde-t-elle ?

4. A partir texte 5 et de la carte 4, relevez les caractères de la métropolisation du territoire des États-Unis.

 

Deuxième partie

À l'aide des réponses aux questions, des informations contenues dans les documents et de vos connaissances, rédigez une réponse organisée au sujet :

« Les grandes métropoles au cœur de la puissance des Etats-Unis ».

 

Document 1:

Page d'accueil d’un site internet sur Chicago

 

 

Traduction : « Bienvenue à Chicago. Chicago est un centre d'affaires pourvu d'une économie diversifiée (et) dynamique. C'est aussi un centre touristique, réputé dans le monde entier pour ses magasins, ses restaurants, ses musées, son architecture, ses théâtres, sa musique et bien d'autres choses encore. Pour les affaires. Pour le plaisir. C'est la ville qu'il vous faut. »

 

 

Document 2

New York et son port.

 

 

 

Document 3

San Francisco et la Silicon Valley

 

 

 

Document 4:

Technopôles et aéroports aux États-Unis.

 

 

 

Document 5 :

Les villes américaines, au cœur de « l'archipel mondial »

 

Ces villes forment des sortes « d'archipels de commandement » à toutes les échelles. (...). Ces villes géantes sont reliées entre elles dans un vaste réseau à l'échelle du monde et se dotent de structures majeures : hubs aéroportuaires, bases logistiques pour la redistribution de produits, infrastructures portuaires pour la plupart, têtes des réseaux de télécommunications et des opérateurs d'Internet. (...)

Les États-Unis semblent à l'aube du XXP siècle disposer non plus simplement de la Megalopolis qu'on pourrait qualifier « d'historique » allant de Boston à Washington, mais d'une autre mégalopolis majeure, celle de la côte ouest, allant de San Diego à Seattle et incluant la Californie. À ces structures majeures s'ajoutent, depuis une vingtaine d'années, des mégalopolis secondaires comme celle englobant la vaste aire urbaine allant de Chicago à Toronto en passant par Détroit, celle se diffusant de Dallas à Houston et La Nouvelle-Orléans, ou celle qui inclut tout le Sud-Est d'Atlanta à Miami en passant par Orlando. Ces mégalopolis ont des fonctions différentes dans leurs spécificités de commandement. La plus ancienne, celle du Nord-Est, concentre les sièges des pouvoirs à « capacité mondiale d'intervention » : Maison-Blanche, Pentagone, Banque mondiale et FMI à Washington ; ONU et Bourse de Wall Street à New York ; universités de renommée mondiale à Boston avec le Massachusetts Institute of Technology (MIT) et surtout Harvard, mais aussi à New York avec les deux pôles universitaires. Il semble aujourd'hui que la mégalopolis de l'Ouest américain (le Pacific Rim) regroupe des pouvoirs encore plus décisifs et plus complets au plan des nouvelles technologies, avec notamment la Silicon Valley et la région de Seattle, mais aussi l'étonnante concentration des « pouvoirs culturels » à Los Angeles où se situe le pôle mondial des médias.

 

A. GOUSSOT, Les États-Unis dans la nouvelle économie mondiale.