ETUDE D'UN ENSEMBLE DOCUMENTAIRE

 

D’après le sujet donné en Europe-Afrique - Séries L-ES – Juin 2011

Mise en forme du sujet - Arnaud LEONARD – Lycée Français de Tananarive

 

 

Sujet : Le modèle américain et le modèle soviétique : deux modèles antagonistes et influents

 

Liste des documents :

 

Document 1 : un monde basé sur les libertés

Document 2 : la doctrine Jdanov

Document 3 : la construction du mur de Berlin

Document 4 : le monde de la guerre froide dans les années 1950 et 1960

Document 5 : l’école en URSS et aux Etats-Unis d’après une carte postale soviétique

 

Première partie :

 

Analyser l'ensemble documentaire en répondant aux questions :

 

1.  Que nous apprennent ces documents sur l’idéologie du camp américain ? du camp soviétique ? Dans quel contexte international sont-ils établis ? (documents 1 et 2)

2.  Décrivez  et  analyser  la  construction  de  cette  carte  postale. Quel  rôle  joue  la propagande dans l’affrontement des deux blocs ? (document 5)

3.  Sous quelles formes et dans quels lieux les Etats-Unis et l’URSS s’affrontent-ils ? (documents 3, 4 et 5)

4.  Dans quels autres domaines, qui n’apparaissent  pas dans cet ensemble documentaire, les deux modèles s’affrontent-ils aussi ?

 

Deuxième partie :

 

A I'aide des réponses aux questions, des informations extraites des documents et de vos connaissances personnelles, vous rédigerez une réponse organisée au sujet :

Le modèle américain et le modèle soviétique : deux modèles antagonistes et influents

 

 

Document 1 :

Un monde basé sur les libertés

 

« L’Amérique a été le Nouveau Monde dans toutes les langues, non pas parce que ce continent a été une terre nouvellement découverte, mais parce que tous ceux qui sont venus ici croyaient créer sur ce continent une vie nouvelle – une vie qui serait nouvelle par la liberté. (…)

Pour l’avenir, que nous cherchons à faire sûr, nous voulons un monde basé sur quatre libertés humaines essentielles :

La première est la liberté de parole et d’expression, partout dans le monde.

La deuxième est la liberté d’adorer Dieu chacun à sa manière, partout dans le monde.

La troisième est la libération  du besoin, ce qui, traduit en termes mondiaux, signifie des accords économiques qui procureront à toutes les nations une vie saine et paisible à tous les habitants, partout dans le monde.

La quatrième est la libération de la peur, ce qui, traduit en termes mondiaux, signifie une réduction mondiale des armements, à tel point et de façon si stricte qu’aucune nation ne pourra commettre une agression matérielle contre un de ses voisins, nulle part dans le monde. (…)

Cette nation a confié son destin aux mains, à l’intelligence et au cœur de ses millions d’hommes et de femmes libres, et sa foi en la liberté sous l’égide de Dieu. La liberté, cela veut dire la suprématie des droits de l’homme partout. Notre aide va à ceux qui se battent pour avoir ces droits et pour les garder. »

 

F.D. Roosevelt, Combats pour demain, 1945. (Édition française Nagel, 1975)

 

 

 

Document 2 :

La doctrine Jdanov

 

« Plus nous nous éloignons de la fin de la guerre et plus nettement apparaissent les deux principales directions de la politique internationale de l'après-guerre, correspondant à la disposition en deux camps principaux des forces politiques qui opèrent sur l'arène mondiale ; le camp impérialiste et antidémocratique, le camp anti-impérialiste et démocratique.

Les États-Unis sont la principale force dirigeante du camp impérialiste. L'Angleterre et la France sont unies aux Etats-Unis (et) marchent comme des satellites en ce qui concerne les questions principales, dans l'ornière de la politique impérialiste des Etats-Unis.

Le camp impérialiste est soutenu aussi par des États possesseurs de colonies, tels que la Belgique et la Hollande, et par des pays au régime réactionnaire antidémocratique, tels que la Turquie et la Grèce, ainsi que par des pays dépendant politiquement et économiquement des États-Unis, tels que le Proche-Orient, I'Amérique du Sud, la Chine.

Les forces anti-impérialistes et antifascistes forment l'autre camp. L'U.R.S.S. et les pays de la démocratie nouvelle en sont le fondement. Les pays qui ont rompu avec l'impérialisme et qui  se  sont  engagés  résolument  dans  la  voie  du  progrès  démocratique,  tels  que  la Roumanie, la Hongrie, la Finlande, en font partie. Au camp anti-impérialiste adhèrent l'lndonésie, le Viêt-Nam, l'lnde. L'Egypte et la Syrie y apportent leurs sympathies. Le camp anti-impérialiste s'appuie dans tous les pays sur le mouvement ouvrier et démocratique, sur les partis communistes frères, sur les combattants des mouvements de libération nationale dans les pays coloniaux et dépendants, sur toutes les forces progressistes et démocratiques qui existent dans chaque pays... Une tâche particulière incombe aux partis communistes frères de France, d'Italie, d'Angleterre et des autres pays. Ils doivent prendre en main le drapeau de la défense nationale et de la souveraineté de leurs propres pays.

Le but que se donnent les Etats-Unis est l'établissement de la domination mondiale de l'impérialisme américain. C'est aux partis communistes qu'incombe le rôle historique de se mettre à la tête de la résistance au plan américain d'asservissement de l'Europe »

 

Rapport présenté par Andreï Jdanov, membre du Politburo, à la conférence des partis communistes tenue en Pologne, le 22 septembre 1947

 

http://www.ena.lu/rapport_jdanov_22_septembre_1947-010000331.html

           

 

 

Document 3 :

La construction du mur de Berlin

 

construction_mur_Berlin.jpg

 

                    L'Histoire, no 346, octobre 2009, p 56.

 

 

Document 4 :

Le monde de la guerre froide dans les années 1950 et 1960

 

 

carte_guerre_froide.jpg

 

 

 

Document 5 :

L’école « en URSS et aux Etats-Unis » d’après une carte postale soviétique

 

 

poster_01_31.jpg