ETUDE D'UN ENSEMBLE DOCUMENTAIRE

 

D’après le sujet donné en Polynésie - Séries L-ES-S – Septembre 2010

Mise en forme du sujet - Arnaud LEONARD – Lycée Français de Tananarive

 

 

Sujet. Le modèle soviétique des années 1950 à la fin des années 1980 : du discours officiel à la réalité

 

 

Liste des documents :

 

document 1 : Réunion du Soviet des Nationalités à Moscou en 1952

document 2 : "l'Homme est un ami, un camarade, et un frère pour l'Homme !"

document 3 : Extraits de la Constitution soviétique de 1977

document 4 : Témoignage du Goulag, vers 1950

document 5 : Des Estoniens manifestent pour l'indépendance en 1989

 

 

Première partie :

 

Analyser l'ensemble documentaire en répondant aux questions :

 

1. Précisez,  en  les  caractérisant  brièvement,  à  quelles  phases  de l'histoire  de l'URSS des années 1950 à la fin des années 1980 se rapportent les documents 1, 2 et 5.

2. Présentez trois caractéristiques du modèle soviétique (documents 2 et 3).

3. Que   nous   apprend   le  témoignage   sur   la  réalité   du   système   soviétique (document 4). Confrontez ce témoignage au discours officiel (document 2).

4. Expliquez quel élément du discours officiel soviétique est remis en cause à la fin des années 1980 (documents 1, 3 et 5).

 

 

Deuxième partie :

 

A I'aide des réponses aux questions, des informations extraites des documents et de vos connaissances personnelles, vous rédigerez une réponse organisée au sujet :

Le modèle soviétique des années 1950 à la fin des années 1980 :

du discours officiel à la réalité

 

 

Document 1 :

Réunion du Soviet des Nationalités à Moscou en 1952

 

Staline_soviet_des_nationalites.jpg

 

"Toutes les républiques fédérées et autonomes, toutes les régions autonomes et tous les arrondissements nationaux du pays sont représentés au Soviet Suprême de l'U.R.S.S. Ci-dessus : une vue de la salle des séances du Soviet des Nationalités, une des deux Chambres égales en droit qui composent le Soviet Suprême de l'U.R.S.S. Cliché pris pendant la troisième session du Soviet Suprême de l'U.R.S.S. (mars 1952)."

 

Photographie et sa légende publiées dans la revue L'Union soviétique, en avril 1952.

Cette revue mensuelle, créée en 1950, diffusée dans le monde entier, vantait les mérites du modèle soviétique.

 

 

 

Document 2 :

"l'Homme est un ami, un camarade, et un frère pour l'Homme !"

 

Moral_Codex.jpg

Affiche de B. Soloviev, 1962.

 

Cette affiche illustre le 66e point du "Code moral des bâtisseurs du communisme", portant sur "les relations humaines et le respect mutuel au sein du peuple", adopté par le XXIIe Congrès du PCUS en 1961.

 

Source: http://sovietposter.blogspot.com

 

 

Document 3 :

Extraits de la Constitution soviétique de 1977

 

« Préambule :  La Grande Révolution socialiste d'Octobre, accomplie par les ouvriers et les paysans de Russie dirigés par le Parti communiste avec à sa tête V.l. Lénine, a renversé le pouvoir des capitalistes et des grands propriétaires fonciers, brisé les chaînes de l'oppression, instauré   la dictature du prolétariat et créé l'Etat soviétique. [...] Le pouvoir soviétique a réalisé les transformations sociales et économiques les plus profondes, il a mis fin pour toujours à l'exploitation de l'homme par l'homme, aux antagonismes de classe et à l'hostilité entre les nations. [...] La propriété sociale des moyens de production et une démocratie authentique pour les masses laborieuses se sont affirmées. [...]

C'est une société de démocratie authentique, dont le système politique garantit une gestion efficace de toutes les affaires sociales, une participation toujours plus active des travailleurs à la vie de l'Etat, où les libertés et droits réels des citoyens sont indissociables de leurs devoirs et de leurs responsabilités à l'égard de la société. La société socialiste développée est une étape nécessaire sur le chemin du communisme."

Art 2. En URSS tout le pouvoir appartient au peuple. Le peuple exerce le pouvoir d'Etat par l'intermédiaire des Soviets des députés du peuple, qui constituent la base politique de l'URSS. [...]

Art 6. Le Parti communiste de l'Union soviétique est la force qui dirige et oriente la société soviétique, c'est le noyau de son système politique, des organismes d'Etat et des organisations sociales.

Art 10. Le système économique de l'URSS est fondé sur la propriété socialiste des moyens de production sous la forme de la propriété d'Etat (du peuple) et de la propriété kolkhozienne et coopérative. [...]

Art 70. L'Union des Républiques socialistes soviétiques est un Etat multinational fédéral uni, constitué selon le principe du fédéralisme socialiste par suite de la libre autodétermination des nations et de l'association librement consentie des Républiques socialistes soviétiques égales en droits. [...]

 

Source. M. Lesage, La Constitution de l'URSS, 7 octobre 1977, Notes et Etudes documentaires no 44, La Documentation française, 1979.

 

 

 

Document 4 :

Témoignage du Goulag, vers 1950

 

 

« D'abord, ils vous donnaient une ration, qui, pour une journée de travail de dix heures, équivalait à la mort par inanition. Il savaient   pertinemment que ces rations affaiblissaient dangereusement les détenus... On emmenait les prisonniers travailler pendant les gelées les plus dures. Il ne faisait pas assez chaud dans les baraquements, aussi les vêtements ne séchaient pas. En automne, on laissait les détenus, trempés jusqu'aux os, dans la pluie et le froid, accomplir leurs tâches en exigeant des normes que ces misérables épaves ne pouvaient atteindre.(...)  On leur donnait des vêtements d'occasion, des haillons, et souvent un simple morceau de drap pour envelopper leurs pieds. Leur veste déchirée ne les protégeait pas des températures les plus basses, et les prisonniers gelaient par dizaines.

Dans ces conditions, beaucoup tombaient malades (...). Dans la région de Kolyma*, il y avait des infirmeries où l'on gardait les convalescents après leur sortie de l'hôpital. Ils y restaient enfermés trois semaines. Là, les rations étaient bien meilleures : 700 grammes de pain. Mais trois semaines passées dans ces établissements ne représentaient pas plus, pour une épave, qu'un os pour un chien affamé. C'était comme s'ils disaient : " Nous avons pris les mesures nécessaires, mais ils ne veulent pas travailler, ni vivre."

 

Source: V.l. Volguine, Souvenirs, p. 42-43. Manuscrit inédit cité par Roy Medvedev,

Le stalinisme, origines, histoire, conséquences, Editions du Seuil, 1972, p. 328-329.

 

 

* La Kolyma est une région de l'extrême nord-est de la Sibérie. Le nombre de détenus en 1952 dans les camps de la Kolyma est estimé à environ 200 000, sur un total pour l'URSS d'environ 2,5 millions à cette époque. Le système concentrationnaire comptait encore environ 1,9 million de prisonniers en 1974.

 

 

 

Document 5 :

Des Estoniens manifestent pour l'indépendance en 1989

 

voie_balte.jpg

 

« Le 23 août 1989 se forme la  "voie balte", chaîne humaine qui relie Tallinn à Vilnius pour demander l'indépendance des pays baltes. Environ 2 millions de personnes participent à cette chaîne de 560 km ». La Lituanie est indépendante en mars 1990, la Lettonie et l'Estonie en août 1991.

 

Source: http://arnaudenestonie.hautetfort.com