ETUDE DE DOCUMENT(S) EN HISTOIRE

 

D’aprŹs le sujet donné aux Antilles-Guyane – TSTMG – Juin 2015

Mise en forme du sujet – Arnaud LEONARD – Lycée Franćais de Tananarive

 

SUJET D’ETUDE DU PROGRAMME « LES FEMMES DANS LA SOCIETE FRANāAISE »

 

 

Document. Les inégalités entre les hommes et les femmes en France.

 

• Les femmes ą nouveau davantage au chômage

Alors que, depuis les années 1970, le chômage des femmes en France a toujours dépassé celui des hommes, depuis 2009, les taux se sont rapprochés pour devenir

équivalents: 9,4 % d'hommes étaient sans emploi en 2010 ainsi que 9,1 % de femmes. Les femmes ont bénéficié des créations d'emplois dans le secteur des services, de la distribution aux emplois domestiques, en passant par l'enseignement ou la santé. Cependant, aprŹs cette période de rapprochement, l'écart entre les hommes et les femmes repart ą la hausse: 9,7 % de femmes étaient sans emploi en 2011 contre 8,8 % des hommes.

• Les femmes moins bien payées et plus souvent en temps partiel subi

Des inégalités de salaire persistantes avec les hommes.

Tous temps de travail confondus, les femmes touchent au total un salaire 24,5 % moins élevé que celui des hommes. (...) L'inégalité des salaires entre hommes et femmes est la plus forte chez les cadres (29,1 % en 2008) et donc parmi les salaires les plus élevés. ň l'inverse, l'écart le plus faible se trouve parmi les employés

(8,4 %), une catégorie majoritairement féminisée.

Les écarts de salaires ont nettement baissé depuis les années 1950. Mais depuis les

années 1990, le rattrapage s'est interrompu, en partie parce que les femmes demeurent ą l'écart des postes ą responsabilités les mieux rémunérés, et qu'elles sont plus souvent employées dans des secteurs oĚ les salaires sont bas tels que les services, le commerce ou l'aide ą la personne par exemple.

Le temps partiel subi est essentiellement féminin.

Les femmes occupent plus souvent des emplois de mauvaise qualité ą temps partiel, souvent subi, de moindres responsabilités, etc. (...) En 2011, 8 % des femmes salariées sont en situation de temps partiel subi, contre 2,8 % des hommes.

• Hommes et femmes: égalité... devant la pauvreté

En 2010, 8,1% des femmes étaient en situation de pauvreté contre 7,4% des hommes.

L'inégal partage du travail domestique

Que les femmes aient ou non un emploi, elles sont toujours les « championnes» du travail domestique, comparé aux hommes. En moyenne, les femmes consacrent 3 h 52 par jour aux tČches domestiques, en 2010, contre 2 h 24 pour les hommes.

Avec l'arrivée d'un enfant, ce partage inégal perdure, voire se creuse.

• Davantage de femmes dans la sphŹre politique mais on est encore loin de l'égalité

La loi de juin 2000 sur la parité a contribué ą une meilleure représentation féminine dans les exécutifs nationaux et locaux. Mais seulement 26,9 % de femmes siŹgent ą l'Assemblée nationale. Au rythme actuel de progression en nombre de siŹges obtenus par les femmes, la parité devrait źtre atteinte ... dans 25 ans. Au niveau local, seules deux femmes sont ą la tźte d'une région, alors qu'elles représentent prŹs de la moitié des conseillers de ces instances. 13,8 % des maires sont des femmes, et celles-ci ne dirigent que 6 des 38 communes de plus de 100 000 habitants. »

 

Site de l'Observatoire des inégalités, 28/2/2013, http://www.inegalites.fr/spip.php?article 1400

 

Questions :

1. Relevez les principaux types d'inégalités hommes - femmes.

2. Précisez les inégalités hommes - femmes face ą l'emploi.

3. Montrez comment l'État agit en faveur de la parité.

4. Comment évoluent les inégalités entre les hommes et les femmes sous la Ve République ?