ETUDE DE DOCUMENT(S) EN HISTOIRE

 

DÕaprs le sujet donnŽ en PolynŽsie – TSTMG – Juin 2014

Mise en forme du sujet – Arnaud LEONARD – LycŽe Franais de Tananarive

 

 

SUJET DÕETUDE DU PROGRAMME Ē L'UNION INDIENNE A PARTIR DE 1947 Č

 

Document. Une si belle dŽmocratieÉ

 

Corruption, clientŽlisme, persŽcution des minoritŽs religieusesÉ Loin dՐtre achevŽe, la dŽmocratie indienne demeure nŽanmoins exemplaire.

Si lÕInde sÕest attribuŽ le titre de Ē plus grande dŽmocratie du monde Č, cÕest dÕabord en vertu de lÕexceptionnelle trajectoire Žlectorale quÕa parcouru ce pays dÕun milliard dÕhabitants : dÕune part lÕabaissement de vingt et un ans ˆ dix-huit ans de la majoritŽ lui a fait passer le cap des 500 millions dՎlecteurs en 1989 ; dÕautre part le pays a organisŽ treize scrutins nationaux au suffrage universel , ŽtalŽs sur un peu plus dÕun demi-sicle, une performance inŽgalŽe dans les pays de Sud.

LÕenracinement de la dŽmocratie en Inde remonte au temps de la domination britannique [É] Cet hŽritage donne ˆ la dŽmocratie indienne une profondeur historique dont peu de pays issus de la dŽcolonisation peuvent se prŽvaloir.

Pourtant, malgrŽ la richesse de ce legs et lÕexpŽrience accumulŽe depuis 1947, date ˆ laquelle lÕInde adopte le parlementarisme ˆ lÕanglaise, suffrage universel compris, la dŽmocratie indienne reste fragile et lÕEtat de droit, menacŽ.

La montŽe des pŽrils nÕest pas rŽcente. La corruption politique date des premires annŽes de la RŽpublique. Durant des dŽcennies, les notables du Congrs ont achetŽ les voix lors des Žlections. De plus, la vie sociale a longtemps ŽtŽ rŽgie par un systme clientŽliste1 [É] Dans les annŽes 1990, on assiste ˆ une vŽritable confusion des genres : dÕun c™tŽ des criminels briguent, souvent avec succs des mandats Žlectoraux ; de lÕautre, des candidats des grands partis prŽsentent un casier judiciaire bien rempli et ont parfois du sang sur les mains. La justice, relativement indŽpendante, sÕefforce de contenir ces dŽrives.

LÕautre menace pesant sur la dŽmocratie indienne est la persŽcution des minoritŽs religieuses. La montŽe en puissance des nationalistes hindous sur la scne publique sÕest traduite dans les annŽes 1990 par une sŽrie dՎmeutes dont les musulmans et les chrŽtiens ont ŽtŽ les principales victimes [É].

En revanche, les castes2 les plus basses ont, elles, fait irruption dans le jeu politique au cours des annŽes 1990. Les politiques de discrimination positives3 mises en faveur des Intouchables ont suscitŽ lՎmergence dՎlites nouvelles [É]

Ces Žvolutions refltent une vŽritable dŽmocratisation de la dŽmocratie indienne. La base sociale sՎlargit. [É] En ce dŽbut du XXIe sicle, lÕInde est donc travaillŽe par des dynamiques contradictoires, certaines menaant lÕEtat de droit, dÕautres Ļuvrant ˆ la dŽmocratisation du rŽgime.

 

Source : Christophe Jaffrelot , LÕHistoire n”278 juillet- aožt 2003

 

1 ClientŽlisme : fait pour un homme politique de chercher ˆ Žlargir sa clientle (ensemble des Žlecteurs, partisans dÕun parti) par des moyens douteux ou discutables.

2 Castes : classes sociales hiŽrarchisŽes, fermŽes et hŽrŽditaires de la sociŽtŽ indienne.

3 Discrimination positive : action dՎtablir une diffŽrence pour privilŽgier certaines personnes habituellement exclues.

 

Questions :

1. Quel systme politique lÕInde a-t-elle adoptŽ aprs son indŽpendance ? Relevez-en les principales caractŽristiques.

2. A quels problmes ce systme politique se trouve-t-il confrontŽ ?

3. Pourquoi peut-on dire que le rŽgime politique sÕamŽliore au fil du temps ?

4. A partir du document et de vos connaissances quel bilan pouvez-vous faire sur le systme politique indien ? A quels autres dŽfis lÕUnion indienne se trouve-t-elle confrontŽe ?