ETUDE DE DOCUMENT(S) EN GEOGRAPHIE

 

DĠaprs le sujet donnŽ en MŽtropole – TSTMG – Juin 2015

Mise en forme du sujet – Arnaud LEONARD – LycŽe Franais de Tananarive

 

SUJET DĠETUDE DU PROGRAMME Ç UNE VILLE MONDIALE : LONDRES È

 

Document. Londres, une ville mondiale.

 

MalgrŽ la crise, le Square Mile* reste le cÏur Žconomique du Royaume-Uni et lĠune des premires places boursires du monde. Si la City compte 11 500 habitants en 2009, elle emploie environ 350 000 personnes, dont 63% dans la finance et lĠassurance. La City sĠincarne avant tout dans le London Stock Exchange (LES), la Bourse de Londres. Elle figure au premier rang mondial devant Tokyo pour les activitŽs bancaires, et devant New York pour les transactions et le marchŽ de devises. Elle domine Žgalement le secteur de lĠassurance symbolisŽe par la LloydĠs. La City accueille la Banque dĠAngleterre, plus de 240 banques Žtrangres en provenance des cinq continents, les siges sociaux de grandes firmes nationales ou ˆ forte participation nationale, comme Shell et BP.

La rŽussite de la City est en partie liŽe ˆ son autonomie historique qui remonte au Moyen Age. [É] La City a conservŽ en partie cet hŽritage. Ainsi elle a toujours son propre maire, qui nĠest pas celui de Londres. [É] Mais sa rŽussite actuelle tient Žgalement ˆ sa forte capacitŽ dĠadaptation aux Žvolutions du marchŽ [É]. La City bŽnŽficie Žgalement dĠune fiscalitŽ britannique avantageuse. Le statut de lĠanglais, principale langue du commerce, lui confre un atout supplŽmentaire, dĠautant plus que la ville, situŽe sur le fuseau horaire de Greenwich, peut dialoguer en temps rŽel avec lĠAsie le matin, New York et Toronto lĠaprs-midi. Si la mondialisation et le dŽveloppement dĠinternet promettaient une dŽterritorialisation de lĠŽconomie, la bonne marche des grandes transactions internationales nŽcessite encore et toujours la rencontre en un mme lieu dĠun grand nombre de professionnels hautement qualifiŽs (directeurs de firmes, banquiers, experts-comptables, investisseurs, juristesÉ), professionnels que peu de villes du monde peuvent concentrer.

La crise financire en 2008-2009 et la crise de la dette en 2011 ont pourtant entamŽ son dynamisme. La place financire de Londres est [É] de plus en plus menacŽe en particulier par des villes comme Hong-Kong et Singapour. Entre 2011 et 2012, le Centre pour la recherche sur lĠŽconomie et les entreprises estime que la City perdra 27 000 postes. Le nombre de salariŽs en 2011 est retombŽ au niveau de 1998 avec 288 000 salariŽs, loin du record de 2007, o lĠon en comptait 354 000. [É]

Coeur de la finance mondiale, Londres est aussi un hub pour une large palette de service aux entreprises. La prŽsence de grandes firmes multinationales dans le Grand Londres gŽnre une demande importante en services qui dŽpasse largement la seule sphre financire. Parmi les activitŽs de support aux entreprises, les activitŽs juridiques, de comptabilitŽ et de gestion [É]. Autour de ces firmes trs profitables sĠest aussi dŽployŽe toute une gamme de services de lĠŽconomie postindustrielle : communication, publicitŽ, marketing, immobilier ou encore ressources humaines dŽpendent des commandes des grands groupes. DĠautres activitŽs, relevant des arts et des mŽdias tŽlŽvisuels sont encore plus concentrŽes ˆ Londres. LĠŽconomie de la connaissance est devenue un atout pour la ville, notamment face aux mŽtropoles Žmergentes. Sont concernŽs : publicitŽ, tŽlŽvision et cinŽma, musique, arts mais aussi architecture. Les entreprises de ces secteurs, quĠelles soient britanniques ou Žtrangres, sont souvent des leaders mondiaux dans leur domaine. [É] Le tourisme occupe enfin une place de plus en plus importante dans lĠŽconomie londonienne, notamment ˆ lĠapproche des JO de 2012.

 

Source : Manuel Appert, Mark Bailoni et Delphine Papin, Atlas de Londres : une mŽtropole en perpŽtuelle mutation, Paris, Autrement, 2012.

 

*La City fait environ un mile carrŽ, dĠo ce nom.

 

Questions :

1) CaractŽrisez le quartier de la City en analysant son r™le ˆ lĠŽchelle locale et mondiale.

2) Identifiez les facteurs expliquant la rŽussite de ce quartier.

3) Quelles sont les limites de la puissance Žconomique de Londres ?

4) Justifiez lĠaffirmation suivante : Ç Londres est une mŽtropole de rang mondial par sa puissance Žconomique et son rayonnement culturel. È.