ETUDE DE DOCUMENT(S) EN GEOGRAPHIE

 

DÕaprs le sujet donnŽ en Inde – TSTMG – Avril 2015

Mise en forme du sujet – Arnaud LEONARD – LycŽe Franais de Tananarive

 

SUJET DÕETUDE DU PROGRAMME Ç LES MIGRATIONS INTERNATIONALES È

 

Document. Ç ƒtats-Unis : de plus en plus d'enfants migrants clandestins È

 

Prs de 50 000 migrants mineurs ont dŽjˆ ŽtŽ arrtŽs aux frontires amŽricaines depuis octobre 2013, un chiffre qui va sans doute augmenter d'ici la fin de l'annŽe. Une crise humanitaire, qui inquite les mŽdias amŽricains. 47 017 mineurs voyageant seuls ont ŽtŽ apprŽhendŽs depuis le 1er octobre dernier, soit une augmentation de 92 % par rapport ˆ la mme pŽriode en 2013, rapporte le New York Times. L'administration s'attend ˆ ce que ce chiffre monte ˆ 60 000 d'ici ˆ septembre 2014. Obama a dŽcrit cela, lundi 6 juin, comme "une situation humanitaire urgente".

Selon l'administration amŽricaine, les immigrants sont persuadŽs que les enfants voyageant seuls sont traitŽs avec plus d'indulgence que les adultes. Une perception pas trs ŽloignŽe de la vŽritŽ, note le New York Times : "alors que l'administration Obama a ŽvoluŽ vers une attitude plus agressive d'expulsion des adultes, elle a, dans les faits, expulsŽ beaucoup moins d'enfants que par le passŽ".

[...] "Ceux qui viennent du Mexique sont directement ramenŽs de l'autre c™tŽ de la frontire, le reste est pris en charge par le dŽpartement de la SantŽ et des Services humanitaires qui les place dans des centres temporaires en attendant que leur processus d'expulsion soit lancŽ". En 2013, 80 centres accueillaient 25 000 enfants non accompagnŽs. Sans parents dans le pays, les jeunes restent dans des centres fŽdŽraux. [...]

La principale raison de l'exil de ces jeunes reste le risque auquel ils font face dans leurs pays d'origine. Le Star Tribune, journal du Minnesota, rapporte les rŽsultats d'une enqute du haut-commissariat pour les rŽfugiŽs aux Nations Unies : "la moitiŽ des 400 enfants interrogŽs ont dŽclarŽ avoir ŽtŽ victimes de sŽvres traumatismes". La plupart de ces jeunes viennent de trois pays d'AmŽrique centrale principalement : le Salvador, le Guatemala et le Honduras. Ces pays "ont des gangs de rue puissants, une forte prŽsence du crime organisŽ et du trafic de drogue, et ont donc le plus haut taux d'homicide de la rŽgion et du monde", rapporte le quotidien.

Le Washington Post s'intŽresse ˆ la question financire. "Le projet de prendre en charge et installer ces jeunes migrants du Mexique et d'AmŽrique centrale pourrait cožter jusqu'ˆ 2,28 milliards de dollars [1,6 milliard d'euros] en 2015, plus du double de ce que le budget avait prŽvu pour 2015, il y a juste quelques mois". Les jeunes restent dans les centres en moyenne de 30 ˆ 45 jours avant d'tre remis ˆ un parent. "Le problme des jeunes migrants va tre le casse-tte politique le plus complexe du Parlement et du SŽnat dans les dŽbats sur le budget du gouvernement", prŽdit le quotidien.

 

Source : Margot Guillois, Courrier international, 8 juin 2014

 

Questions

1) D'o viennent les enfants migrants ŽvoquŽs par le document et pourquoi fuient-ils leurs pays de dŽpart ?

2) Qu'arrive-t-il ˆ ces enfants lorsqu'ils atteignent la frontire des ƒtats-Unis ?

3) Comment a ŽvoluŽ le nombre d'enfants entrant illŽgalement aux ƒtats-Unis depuis 2013 et pourquoi ?

4) Montrez que la question de la migration des enfants vers les ƒtats-Unis pose des problmes Žconomiques, moraux et humanitaires.