TRAVAIL SUR DOCUMENT EN HISTOIRE

 

D’aprŹs le sujet donné en Polynésie – 3e – Juin 2015

Mise en forme du sujet – Arnaud LEONARD – Lycée Franćais de Tananarive

 

 

CONSIGNES AUX MILITANTS DE LIBERATION-SUD1

 

ň mesure que s’étend notre action, votre responsabilité de militant grandit. L’heure de la libération approche et votre rôle devient de plus en plus difficile. Vous źtes de plus en plus visés par la police de Hitler-Laval2. (…) Appliquez les consignes suivantes :

- Ne citez jamais vos amis par leur nom. Utilisez des pseudonymes, pas de prénoms.

- Ne téléphonez pas, écrivez le moins possible. La censure ouvre 30% des lettres.

- Si vous źtes arrźtés, n’oubliez pas que c’est un devoir d’honneur de ne pas parler. N’inventez pas d’histoires, niez, demandez un avocat.

Se taire devant la police est un devoir. C’est aussi votre intérźt. Si vous parlez, on ne cessera de vous harceler, le policier pensera toujours que vous en savez plus. Notre cause exige du courage. Elle en mérite. Nous punirons les traĒtres.

Nous vaincrons.

 

Extrait d’un article publié dans Libération, 10 avril 1943.

 

1 : « Libération-Sud » est un grand mouvement de Résistance intérieure dans la région Auvergne et la région Rhône-Alpes

2 : « la police de Hitler-Laval » est une expression utilisée pour évoquer la police du régime de Vichy qui collabore avec l’occupant allemand

 

 

1. ň qui s’opposent les militants de Libération-Sud ?

2. Comment appelle-t-on le plus souvent ces militants ?

3. Montrez que le mouvement Libération-Sud est une organisation clandestine en donnant deux exemples précis.

4. Quel est l’objectif de ces militants ?