CORRIGE DU SUJET D’EXPLICATION D’UN DOCUMENT D’HISTOIRE

 

Mise en forme - Arnaud LEONARD – Lycée Français de Varsovie

 

 

Ces éléments nationaux de correction n'ont qu'une valeur indicative. Ils peuvent être complétés par ceux de la commission académique d’harmonisation et ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité des autorités académiques, chaque jury est souverain.

 

Le candidat répond à des questions. Il doit manifester une compréhension générale du document et faire preuve de sa capacité à identifier des informations et à les éclairer à partir de ses connaissances personnelles.

Comme le prévoit la définition de l'épreuve, le candidat ne répond qu'aux questions posées. L'ensemble de ces réponses ne comporte pas de limite de volume afin de ne pas brider le candidat ayant une réflexion approfondie et des connaissances pertinentes par rapport aux questions. Toutefois le temps limité dont il dispose doit l'inciter à fournir des réponses concises.

 

Le correcteur évalue :

- la compréhension globale du document ;

- la capacité du candidat à identifier des informations et à les éclairer par ses connaissances personnelles ;

- la concision et la rigueur des réponses ;

- la maîtrise de l'expression écrite.

 

Sujet : Déclaration de Willy Brandt sur les relations entre les deux Etats allemands, Erfurt, 19 mars 1970.

 

 

La (les) partie(s) du programme concernée(s) par le sujet :

Ce texte porte, au sein de la première partie du programme de S (« Les relations internationales depuis 1945 »), sur le thème de la Guerre Froide.

 

Question 1 :

Présenter le contexte dans lequel cette déclaration a été faite ?

1-Eléments attendus : En mars 1970, Willy Brandt dirige depuis deux ans la RFA et a lancé depuis un an sa politique d'ouverture vers l'Est, « l’Ostpolitik». Celle-ci, à l'échelle de l'Europe, illustre la politique de détente entreprise depuis 1963 par les deux camps, occidental et communiste. Pour Willy Brandt, il faut normaliser les relations avec les deux Allemagnes par des accords contractuels, ce que font d'ailleurs américains et soviétiques.

2-Eléments à valoriser : Définition précise de l’Ostpolitik, ainsi que de la politique de détente à l'échelle mondiale et européenne.

 

Question 2 :

Comment l'auteur analyse-t-il l'évolution de la « politique allemande » depuis 1945 ?

1-Eléments attendus : Willy Brandt considère que l'évolution de la « politique allemande » est dépendante des deux grands depuis 1945. L'Allemagne dans ses deux variantes Ouest et Est reste donc un enjeu de la guerre froide mais aussi un laboratoire de « la confrontation Est-Ouest ». Bref les deux Allemagnes n'ont aucune autonomie dans cette réalité bipolaire. Les trois crises successives de Berlin, en 1948-49, 1953 et 1961 l'ont bien montré.

2-Eléments à valoriser : Mise en valeur du sentiment de dépendance des deux Allemagnes, maîtrise de la chronologie concernant l'enjeu allemand dans la guerre froide.

 

Question 3 :

Pourquoi le chancelier Willy Brandt croit-il possible l'établissement de relations entre les deux Allemagnes ?

1-Eléments attendus : L'établissement de relations entre les deux Allemagnes est vivement attendu par le chancelier de la RFA ; mieux, c'est une obligation dans la logique d'acceptation de cette division. Cette évolution est possible car elle se fonde sur l'existence d'une nation allemande, réalité commune qui transcende la frontière. Il s'agit donc de normaliser les relations diplomatiques et de construire un pacte contractuel afin d'adoucir cette coupure, implicitement présentée comme particulière, mais reconnue dans la logique de la détente.

2-Eléments à valoriser : Insistance sur la réalité de la division, l'impossible réunification (pas de contresens anachronique) et l'idée de normalisation.

 

Question 4 :

Quelles peuvent être, selon l'auteur, les perspectives de relations nouvelles établies entre les deux pays ?

1-Eléments attendus : Les perspectives de relations nouvelles établies entre les deux pays sont en premier lieu, une reconnaissance diplomatique. Celle-ci suppose l'acceptation de chacun qui peut conduire au règlement de questions en suspens depuis 1945 • les frontières dont celle de la RDA avec la Pologne et le statut de Berlin (assouplir la séparation due au Mur). L'établissement de relations d'Etat à Etat peut conduire par la suite à des échanges économiques voire culturels (réalisés lors des J.O de 1972 et de la coupe du monde de football en 1974). Elle ne peut aboutir à une quelconque réunification.

2-Eléments à valoriser : Rappel de la question des frontières dont la ligne Oder-Neisse et le statut de Berlin.