CORRIGE DU SUJET D’EXPLICATION D’UN DOCUMENT D’HISTOIRE

 

Mise en forme - Arnaud LEONARD – Lycée Français de Varsovie

 

 

Ces éléments nationaux de correction n'ont qu'une valeur indicative. Ils peuvent être complétés par ceux de la commission académique d’harmonisation et ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité des autorités académiques, chaque jury est souverain.

 

Le candidat répond à des questions. Il doit manifester une compréhension générale du document et faire preuve de sa capacité à identifier des informations et à les éclairer à partir de ses connaissances personnelles.

Comme le prévoit la définition de l'épreuve, le candidat ne répond qu'aux questions posées. L'ensemble de ces réponses ne comporte pas de limite de volume afin de ne pas brider le candidat ayant une réflexion approfondie et des connaissances pertinentes par rapport aux questions. Toutefois le temps limité dont il dispose doit l'inciter à fournir des réponses concises.

 

Le correcteur évalue :

- la compréhension globale du document ;

- la capacité du candidat à identifier des informations et à les éclairer par ses connaissances personnelles ;

- la concision et la rigueur des réponses ;

- la maîtrise de l'expression écrite.

 

Sujet : Affiche soviétique 1949 d'Efim Dolgorouki : « Liberté à l'américaine »

 

 

La (les) partie(s) du programme concernée(s) par le sujet :

 

 

Question 1 :

1.  Quelle est la nature du document et dans quel contexte a-t-il été produit ?

Il s'agit d'une affiche de propagande soviétique datant de 1949, c'est-à-dire des débuts de la guerre froide qui est un état de tension de 1947 à 1989 entre le bloc de l'Ouest, avec à sa tête les Etats-Unis, et le bloc de l'Est dirigé par l'Union soviétique. Cette tension est à la fois idéologique et s'exprime dans les deux doctrines formulées en 1947 (celle de l'endiguement, du président des États-Unis Harry Truman, celle de la lutte contre les États-Unis et ses alliés en octobre 1947 par Jdanov) et militaire. L'Union soviétique possède la bombe atomique en 1949.

 

Question 2 :

2.  Relevez, sur l'ensemble du document, les principes fondamentaux du modèle américain qui apparaissent ici caricaturés.

Sur cette affiche, Efim Dolgourki caricature, dans les différentes vignettes, les libertés fondamentales sur lesquelles s'appuie la démocratie américaine :

- La liberté de la presse

- La liberté individuelle La liberté d'opinion

- La liberté de manifestation et de réunion

II critique également le système économique des États-Unis fondé sur le capitalisme libéral avec l'inscription en haut de l'immeuble sur la droite du nom Wall Street et la présence du sigle du dollar dans toutes les vignettes et sur le cadenas qui clôt les lèvres de la statue de la Liberté.

 

Question 3 :

3.  Quelle image du régime des États-Unis ce document cherche-t-il à imposer ?

Ce document donne une image négative du régime des États-Unis qui est présenté comme répressif : présence du policier, matraque levée et menottes dans la main, juché sur une statue de la Liberté aux lèvres cadenassées, véhicule plein de policiers qui charge une manifestation, homme emprisonné dont on peut supposer qu'il s'agit d'un opposant.

Le régime des États-Unis est aussi montré comme raciste avec l'image du lynchage par le Ku Klux Klan.

Enfin l'auteur donne l'image d'un régime qui contrôle l'information, portant atteinte à la liberté de la presse.

On valorisera toute réponse qui proposera au moins deux de ces éléments.

 

Question 4 :

4.  Montrez que les critiques de ce document peuvent être retournées contre l'URSS.

Avec cette affiche on a un exemple de la propagande soviétique anti-américaine de la guerre froide. Le dessinateur soviétique reprend l'argument exprimé en 1947 par Truman (le pays défenseur des Libertés) et par un jeu de dessin le retourne contre les États-Unis. Il reprend également un élément fondamental de la propagande soviétique contre les États-Unis : c'est le pays du capitalisme. Ce document ne se comprend que dans un contexte d'affrontement idéologique puisqu'il occulte le fait que les États-Unis sont une démocratie.

Cependant, on peut dire que cette affiche met en réalité en scène les pratiques du régime stalinien : presse inféodée au régime, opposants déportés (goulag) ou liquidés, manifestations réprimées, État policier...