CORRIGE DU SUJET D’EXPLICATION D’UN DOCUMENT D’HISTOIRE

 

Mise en forme - Arnaud LEONARD – Lycée Français de Varsovie

 

 

Ces éléments nationaux de correction n'ont qu'une valeur indicative. Ils peuvent être complétés par ceux de la commission académique d’harmonisation et ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité des autorités académiques, chaque jury est souverain.

 

Le candidat répond à des questions. Il doit manifester une compréhension générale du document et faire preuve de sa capacité à identifier des informations et à les éclairer à partir de ses connaissances personnelles.

Comme le prévoit la définition de l'épreuve, le candidat ne répond qu'aux questions posées. L'ensemble de ces réponses ne comporte pas de limite de volume afin de ne pas brider le candidat ayant une réflexion approfondie et des connaissances pertinentes par rapport aux questions. Toutefois le temps limité dont il dispose doit l'inciter à fournir des réponses concises.

 

Le correcteur évalue :

- la compréhension globale du document ;

- la capacité du candidat à identifier des informations et à les éclairer par ses connaissances personnelles ;

- la concision et la rigueur des réponses ;

- la maîtrise de l'expression écrite.

 

Sujet : Le plan Marshall et la conférence de Paris (27 juin 1947).

 

 

La (les) partie(s) du programme concernée(s) par le sujet :

L’étude de ce texte s’inscrit dans la première partie du programme d’histoire, « les relations internationales depuis 1945 », plus précisément dans le premier thème « la guerre froide (1947-1991) ».

 

Question 1 : Rappelez brièvement la situation économique et politique de l’Europe en 1947.

* La situation économique : Europe en ruines après six ans de guerre qui l’ont anéantie. Elle est dépendante économiquement et financièrement des États-Unis.

* La situation politique : Dès 1946, la Grande Alliance entre les États-Unis et leurs alliés occidentaux d’un côté et l’URSS, de l’autre, se transforme en rivalité ouverte : mars 1946, discours prononcé par W. Churchill à Fulton en présence de Truman pour dénoncer la mainmise de l’URSS sur l’Europe orientale, désaccord sur le devenir de l’Allemagne... En mars 1947, dans un message au Congrès, le président Truman affirme la mise en oeuvre d’une politique d’ “endiguement” du communisme.

 

On valorisera :

- mars 1946, discours prononcé par W. Churchill à Fulton en présence de Truman pour dénoncer la mainmise de l’URSS sur l’Europe orientale

- La guerre civile en Grèce.

- L’importance des partis communistes dans quelques pays.

- Les troubles sociaux.

- Le désaccord sur le devenir de l’Allemagne

 

Question 2 : Précisez ce qu’est le plan Marshall et les motifs pour lesquels il a été mis en place.

* Plan Marshall : offre d’aide économique faite par les États-Unis à l’ensemble des pays d’Europe (y compris à l’URSS et aux pays d’Europe orientale alors occupés par l’Armée rouge) en juin 1947.

* Pour les États-Unis, il s’agit d’arrêter ou d’empêcher le développement du communisme en Europe en proposant une aide financière massive aux pays qui veulent rester “libres”.

 

On valorisera les connaissances complémentaires pertinentes.

 

Question 3 : Pour quelles raisons « la France et l’Angleterre se mirent d’accord pour inviter Molotov à une réunion » à Paris ?

La France et l’Angleterre invitent l’URSS à Paris pour étudier l’offre américaine d’aide économique d’une part parce que le plan Marshall est proposé à l’ensemble des pays d’Europe mais aussi parce que cela oblige l’URSS à dévoiler sa stratégie politique en Europe orientale (3e paragraphe).

 

Question 4 : Pourquoi Molotov refuse-t-il le Plan Marshall ?

Molotov refuse le plan Marshall considéré comme un moyen d’ingérence des États-Unis : « un tel programme porterait atteinte à la souveraineté des États ».

 

On valorisera l’évocation de la coordination européenne pour gérer l’aide Marshall (future OECE)

 

Question 5 : À quelle « clarification définitive de la politique communiste » en Europe ce refus a-t-il mené ?

Le refus de l’aide américaine par les Soviétiques et les pays d’Europe orientale occupés par l’Armée rouge marque le début de la Guerre froide : bipolarisation de l’Europe et du monde en deux blocs opposés, octobre 1947 création du Kominform et doctrine Jdanov.