CORRIGE DU SUJET D’EXPLICATION D’UN DOCUMENT D’HISTOIRE

 

Mise en forme - Arnaud LEONARD – Lycée Français de Varsovie

 

 

Ces éléments nationaux de correction n'ont qu'une valeur indicative. Ils peuvent être complétés par ceux de la commission académique d’harmonisation et ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité des autorités académiques, chaque jury est souverain.

 

Le candidat répond à des questions. Il doit manifester une compréhension générale du document et faire preuve de sa capacité à identifier des informations et à les éclairer à partir de ses connaissances personnelles.

Comme le prévoit la définition de l'épreuve, le candidat ne répond qu'aux questions posées. L'ensemble de ces réponses ne comporte pas de limite de volume afin de ne pas brider le candidat ayant une réflexion approfondie et des connaissances pertinentes par rapport aux questions. Toutefois le temps limité dont il dispose doit l'inciter à fournir des réponses concises.

 

Le correcteur évalue :

- la compréhension globale du document ;

- la capacité du candidat à identifier des informations et à les éclairer par ses connaissances personnelles ;

- la concision et la rigueur des réponses ;

- la maîtrise de l'expression écrite.

 

Sujet : Réaction de Joseph Staline au discours de Fulton (1946)

 

 

La (les) partie(s) du programme concernée(s) par le sujet :

Ce texte porte, au sein de la première partie du programme de L et ES (« Le monde de 1945 à nos jours ») sur le thème « Les grands modèles idéologiques et la confrontation Est-Ouest jusqu'aux années 1970». Il peut aussi impliquer des connaissances sur les démocraties populaires.

 

Question 1 :

Expliquer avec précision la nature du document et les circonstances qui ont amené Joseph Staline à préciser sa position.

1-Eléments attendus : Cet entretien à la Pravda, quotidien officiel du parti communiste soviétique est en fait un long monologue de l'homme fort du Kremlin. La question posée permet à Staline de se poser en victime d'une certaine calomnie de la part de Churchill. Après le discours de Fulton, une réponse de Staline s'impose. Il faut démentir l'accusation selon laquelle un « rideau de fer » s'est abattu à l'est d'une ligne allant de Stettin à Trieste.

2- Eléments à valoriser : Une présentation de Staline en 1946, avec mise en évidence du ton ironique du discours, des précisions sur la position de Churchill et les circonstances de la conférence de Fulton

 

Question 2 :

Pourquoi l'auteur peut-il parler du statut particulier de Vienne et de Berlin ?

1-Eléments attendus : Le statut particulier de Vienne et de Berlin est identique. Il a été défini à Yalta et arrêté à Potsdam. L'Allemagne et l'Autriche ont été libérées à l'Ouest par les anglo-américains, à l'est par l'armée soviétique. Des conseils de contrôle des quatre puissances, incluant la France, siègent dans les deux capitales. L'armée rouge n'a donc pas pu installer des gouvernements où les communistes détiennent les postes principaux.

2-Eléments à valoriser : La référence aux conférences de Yalta et Postdam, des allusions cinématographiques pour les situations de Vienne et Berlin

 

Question 3 :

Comment Staline justifie-t-il la politique extérieure de l'URSS en Europe ?

1- Eléments attendus : La politique extérieure de l'URSS en Europe se justifie par son implication totale dans la guerre contre l'Allemagne. Staline dresse le bilan des dommages subis, pertes humaines (d'ailleurs sous estimées) et dévastations matérielles. Toutefois, il justifie avec une réelle hypocrisie la présence de l'armée rouge par un besoin impérieux de sécurité. Celle-ci, selon lui, passe par une collaboration (« attitude loyale ») avec les nouveaux gouvernements de ces territoires libérés par l'armée rouge.

2- Eléments à valoriser : Une présentation critique opposant théorie et réalités vécues en Europe orientale, notamment dans les régions annexées (des pays baltes à la Bessarabie)

 

Question 4 :

Comment Staline explique-t-il l'influence grandissante des Partis Communistes en Europe ? Connaissez-vous d'autres explications possibles ?

1- Eléments attendus : Staline justifie l'influence grandissante des partis communistes en Europe comme une conséquence directe de la lutte contre le fascisme. Les communistes ont composé une partie importante des mouvements de résistance, ce sont des libérateurs. Les populations libérées leur en sont donc tout naturellement reconnaissantes et élisent (en France par exemple) des communistes. Communisme rime donc avec libération et pacifisme. Toutefois, d'autres explications sont oubliées par Staline, moins glorieuses pour lui. Dans les pays d'Europe centrale, « la stratégie du salami » est en place dès 1945. Enfin, des guerres civiles ont éclaté en Grèce ou Turquie.

2- Eléments à valoriser : Analyse sur le poids des résistances communistes pendant la guerre, et la multitude de moyens et de méthodes qui permettent l'expansion du communisme.

 

Question 5 :

En quoi ce document éclaire-t-il les débuts de la guerre froide ?

1-Eléments attendus : Cette réponse de Staline à Churchill montre bien la détermination du leader soviétique. L'année 1946 marque bien le moment où la grande alliance est morte, c'est donc l'année de la méfiance avant celle de la défiance, 1947. Staline, sûr de lui-même, ironise et s'exprime avec une certaine condescendance envers Churchill Les illusions de Yalta sont confirmées, le communisme s'installe sur une partie de l'Europe. Une réaction américaine est donc attendue.

2- Eléments à valoriser : Maîtrise de la chronologie des origines de la Guerre froide, de la fin de la Grande alliance.