EXPLICATION D’UN DOCUMENT D’HISTOIRE

 

Mise en forme du sujet - Arnaud LEONARD – Lycée Français de Varsovie

 

 

De nouveaux espoirs à l'issue de la guerre froide.

 

« La guerre froide avait pris la sécurité collective en otage. Aucune des grandes questions qui mettaient en jeu la guerre et la paix ne pouvait plus être abordée dans sa perspective propre. Les différends couvaient, les guerres étaient menées par belligérants interposés, les tensions devenaient chroniques. Imagerie et rhétorique apocalyptiques faisaient leur entrée dans le discours politique. Les conséquences pour l’ONU des politiques issues de ce type de relations ont été plus d'une fois évoquées. Le moins qu'on puisse dire est que l'organisation en a été réduite à l'expectative : il ne lui restait plus qu'à attendre que le bon sens et la dynamique de la situation mondiale ramènent les affaires internationales dans la voie tracée par la Charte.

Il y a deux ans à peine que nous voyons apparaître les indices de ce retour. Les deux blocs se sont mis en quête d'une paix durable. Les membres permanents du Conseil de sécurité cherchent de plus en plus à travailler ensemble, ce qui a facilité la tâche d'une diplomatie résolue à régler certains des différends les plus tenaces.

 

Javier Perez de Cuéllar*, Rapport sur l'année 1989, Annuaire des Nations unies, 1990.

 

* Secrétaire général des Nations unies de 1982 à 1991.

 

Questions :

 

1. Dans quel contexte international est présenté ce texte ?

2. Comment s’explique la paralysie de l’ONU avant 1990 ?

3. Quelles nouvelles perspectives se dessinent ?

4. Comment a évolué le rôle de l’ONU depuis le début des années 1990 ?