EXPLICATION D’UN DOCUMENT D’HISTOIRE

 

D’après le sujet donné en Métropole, juin 2001 et en Inde, avril 2003

Mise en forme du sujet - Arnaud LEONARD – Lycée Français de Varsovie

 

 

Discours de Nehru à Bandung (1955).

 

« Depuis sept jours nous sommes dans cette belle ville de Bandung, et Bandung a été au cours de cette semaine le point de mire, la capitale, devrais-je dire, de l'Asie et de l'Afrique [...]. Vous avez vu le projet de communiqué final que je vous ai lu. Je pense qu'il représente un résultat considérable. Mais j'aimerais plus encore attirer votre attention sur le fait que nous nous sommes rencontrés, vus, liés d'amitié et que nous avons discuté ensemble pour trouver une solution à nos problèmes communs [...].

Il y a aujourd'hui un autre aspect en Asie. Il n'y a plus d'Asie soumise, elle est vivante, dynamique [...].Nous sommes résolus à n'être d'aucune façon dominés par aucun pays, par aucun continent. Nous ne sommes pas des « béni-oui-oui » qui disent « oui » à tel ou tel pays. Nous sommes des grands pays du monde et voulons vivre libres sans recevoir d'ordres de personne. Nous attachons de l'importance à l'amitié des grandes puissances, mais, à l'avenir, nous ne coopérerons avec elles que sur un pied d'égalité. C'est pourquoi nous élevons notre voix contre l'hégémonie* et le colonialisme dont beaucoup d'entre nous ont souffert pendant longtemps. Et c'est pourquoi nous devons veiller à ce qu'aucune autre forme de domination ne nous menace. Nous voulons être amis avec l'Ouest, avec l'Est, avec tout le monde. Le seul chemin qui mène droit au cœur et à l'âme de l'Asie est celui de la tolérance, de l'amitié et de la coopération. [...].

Je pense qu'il n'y a rien de plus terrible que l'immense tragédie qu'a vécue l'Afrique depuis plusieurs siècles [...]. Malheureusement, même aujourd'hui, le drame de l'Afrique est plus grand que celui d'aucun autre continent, tant du point de vue racial que politique. Il appartient à l'Asie d'aider l'Afrique au mieux de ses possibilités, car nous sommes des continents frères. »

 

Extraits du discours de clôture de Nehru à la conférence de Bandung le 24 avril 1955. Traduit de l'anglais, d'après J. Nehru, Speeches, 1949-1961.

 

* Hégémonie : pouvoir dominateur d'un État sur d'autres États.

 

Questions :

 

1. Présenter le document.

2. Quels objectifs de la conférence de Bandung le texte évoque-t-il ?

3. Expliquer l'expression : « II n'y a plus d'Asie soumise ».

4. Quelle est, en 1955, la situation de l'Afrique ?

5. D'après Nehru, quelles sont les perspectives ouvertes par la conférence de Bandung ? Les pays du Tiers Monde ont-ils pu, par la suite, éviter toute « forme de domination » ?