EXPLICATION D’UN DOCUMENT D’HISTOIRE

 

Mise en forme du sujet - Arnaud LEONARD – Lycée Français de Varsovie

 

 

La coexistence pacifique annoncée lors du XXe Congrès du PCUS en 1956.

 

« L'établissement de relations d'amitié durables entre les deux plus grandes puissances du monde, l'Union soviétique et les États-Unis d'Amérique, aurait une importance majeure pour le renforcement de la paix dans le monde entier. Si l'on faisait reposer les relations entre l'URSS et les États-Unis sur les cinq principes majeurs de la coexistence pacifique : respect mutuel de l'intégrité territoriale et de la souveraineté, non-agression, non-ingérence dans les affaires intérieures, égalité et avantage réciproque, coexistence pacifique et coopération économique, cela aurait une portée vraiment exceptionnelle pour toute l'humanité. Le principe léniniste de la coexistence pacifique des États aux régimes sociaux différents a été et demeure la ligne générale de la politique extérieure de notre pays. [...] Tant qu'existé l'impérialisme, existe une base économique pour le déclenchement de la guerre. [...] Mais les guerres ne sont pas inévitables, ne sont pas fatales. II y a à présent des forces sociales et politiques puissantes qui disposent de moyens sérieux pour empêcher les impérialistes de déclencher la guerre et, au cas où ces derniers l'oseraient, pour infliger une riposte foudroyante aux agresseurs. »

 

Rapport de Khrouchtchev au XXe Congrès, février 1956.

 

Questions :

 

1. Présenter le document.

2. Quels sont les principes de la « coexistence pacifique » ?

3. Quelles en sont les raisons ?

4. En quoi la politique extérieure de Khrouchtchev s’éloigne-t-elle de la politique menée jusque là par l’URSS ?