EXPLICATION D’UN DOCUMENT D’HISTOIRE

 

Mise en forme du sujet - Arnaud LEONARD – Lycée Français de Varsovie

 

 

La politique américaine en Extrême-Orient.

 

« Les États-Unis vont se trouver, nous espérons dans un avenir proche, face à une décision majeure: quel sera leur rôle en Asie et dans la Pacifique après la fin de la guerre du Vietnam? Nous nous trouverons face à cette décision, mais les nations d'Asie se demandent aussi ce que sera cette décision. Quand, j'ai parlé avec le Premier ministre d'Australie, par exemple, il m'a indiqué que dans les conversations qu'il avait eues avec nombre de dirigeants asiatiques, tous s'étaient demandés si les États-Unis, à cause des frustrations engendrées par la guerre du Vietnam et des frustrations antérieures ressenties à propos de la guerre de Corée, continueraient à jouer un rôle important en Asie, ou si, comme les Français avant eux, puis les Britanniques, et, bien sûr, les Hollandais, ils se retireraient du Pacifique et n'y joueraient qu'un rôle mineur. [...] À mon avis [...], les États-Unis doivent continuer à jouer un rôle important [...]. Que nous le voulions ou non, la géographie fait de nous une puissance du Pacifique. De même, si nous nous plaçons dans une perspective historique, la Seconde Guerre mondiale a débuté en Europe, mais pour les États-Unis elle a commencé dans le Pacifique. Elle est venue d'Asie [...]. Quand nous observons l'Asie aujourd'hui, nous voyons que la principale puissance mondiale qui adopte une attitude très agressive et belliqueuse en politique étrangère, la Chine communiste, bien sûr, est en Asie, et nous trouvons que les deux puissances mondiales mineures qui menacent le plus gravement la paix mondiale sont en Asie, la Corée du Nord et, bien sûr, le Nord-Vietnam.

Je crois que le temps est venu pour les États-Unis, dans leurs relations avec tous leurs amis asiatiques, de mettre l'accent sur deux points : un, nous maintiendrons nos engagements définis par traités, comme par exemple avec la Thaïlande dans le cadre de l'OTASE ; mais deux, dans la mesure où il s'agira de problème de sécurité interne, de problèmes de défense militaire,les États-Unis feront en sorte [...] que ces problèmes seront de plus en plus pris en charge et relèveront de la responsabilité des nations asiatiques elles-mêmes. [... ]

Je veux être sûr qu'à l'avenir notre politique dans le monde entier, en Asie, en Amérique Latine, en Afrique et ailleurs, réduira les interventions américaines. Une politique d'assistance, oui, d'assistance pour les aider à résoudre leurs propres problèmes, mais sans que nous fassions nous-mêmes le travail, simplement parce que c'est le moyen le plus facile. »

 

Allocution de R. Nixon en 1969, dans Archives des Présidents des États-Unis, Washington, 1971.

 

Questions :

 

1. Présentez le document. Précisez entre autres son auteur et le contexte au Vietnam en vous aidant de la carte.

2. Relevez et expliquez les principaux conflits qui eurent lieu en Asie du Sud-Est, rappelés ici par Nixon.

3. Quelle est la stratégie américaine contre le communisme dans la Guerre froide? Comment Nixon justifie-t-il qu'elle s'applique à l'Asie? Précisez, à partir du texte et de vos connaissances les moyens utilisés par les États-Unis à cet effet.

4. En quoi la politique de Nixon s'inscrit-elle dans la continuité tout en marquant une évolution ?

5. Quelles sont les conséquences du retrait américain du Vietnam à partir de 1973?