EXPLICATION D’UN DOCUMENT D’HISTOIRE

 

Mise en forme du sujet - Arnaud LEONARD – Lycée Français de Varsovie

 

 

Les ambiguïtés du non-alignement.

 

Le Cubain Fidel Castro, qui sera élu président du Mouvement des non-alignés en 1979 à La Havane, donne sa vision du non-alignement.

 

« La théorie des deux impérialismes, l'un dirigé par les États-Unis et l'autre soi-disant par l'Union soviétique, encouragé par les théoriciens du capitalisme, a trouvé un écho parmi des porte-parole et des dirigeants des pays non-alignés, parfois de façon délibérée et parfois par ignorance de l'histoire et des réalités du monde actuel [...]. Comment peut-on qualifier l'Union soviétique d'impérialiste ? Où sont ses entreprises monopolistiques ? Où est sa participation aux compagnies multinationales ? Quelles industries, quelles mines, quels gisements pétroliers possède-t-elle dans le monde sous-développé ? [...] Que d'autres regrettent le fait que le premier État socialiste de l'histoire de l'humanité soit devenu une puissance militaire et économique, nous, pays sous-développés et exploités, ne devons pas nous en plaindre. Cuba s'en réjouit. Sans la révolution d'octobre et sans les exploits immortels du peuple soviétique, la lutte héroïque de tant de peuples pour leur libération n'aurait pas été possible [...]. Quel est l'État qui a été condamné depuis les résolutions de Belgrade jusqu'à celles de Lusaka pour son agression au Vietnam et contre toute l'Indochine ? Les États-Unis impérialistes ! »

 

F. Castro, discours à la conférence des pays non-alignés, Alger, 1973.

 

Questions :

 

1. Présentez le document. Situez-le dans le contexte économique et politique du début des années soixante-dix.

2. Qu'est-ce que le non-alignement ? Rappelez les origines et le développement historique de ce mouvement. Quels en furent les principaux acteurs ?

3. Quelle est la vision de la guerre froide de Fidel Castro ?

4. Peut-elle faire l’unanimité dans le Tiers Monde ? Vous exposerez le devenir de ces objectifs et du non-alignement.