EXPLICATION D’UN DOCUMENT D’HISTOIRE

 

D’après le sujet donné en  Amérique du Sud, novembre 2000

Mise en forme du sujet - Arnaud LEONARD – Lycée Français de Varsovie

 

 

Proclamation du Front de Libération Nationale algérien.

 

« Au peuple algérien

Aux militants de la cause nationale

Nous considérons avant tout qu’après des décades de lutte, le Mouvement national a atteint sa phase finale de réalisation.

Une équipe de jeunes responsables et militants conscients, ralliant autour d’elle la majorité des éléments encore sains et décidés, a jugé le moment venu de sortir le Mouvement national de l’impasse où l’ont acculé les luttes de personnes et d’influence, pour le lancer aux côtés des frères marocains et tunisiens dans la véritable lutte révolutionnaire…

Pour préciser, nous retraçons ci-après les grandes lignes de notre programme politique :

BUT : Indépendance nationale par :

1° La restauration de l’État algérien souverain, démocratique et social dans le cadre des principes islamiques.

Le respect de toutes les libertés fondamentales sans distinction de races et de confessions.

En dernier lieu, afin d’éviter les fausses interprétations et faux-fuyants, pour prouver notre désir réel de paix, limiter les pertes en vies humaines et les effusions de sang, nous avançons une plate-forme honorable de discussion aux autorités françaises si ces dernières sont animées de bonne foi et reconnaissent une fois pour toutes aux peuples qu’elles subjuguent le droit de disposer d’eux-mêmes.

La reconnaissance de la nationalité algérienne par une déclaration officielle abrogeant les édits, décrets et lois faisant de l’Algérie une terre française en déni* de l’histoire, de la géographie, de la langue, de la religion et des mœurs du peuple algérien.

2° L’ouverture de négociations avec les porte-parole autorisés du peuple algérien sur les bases de la reconnaissance de la souveraineté algérienne une et indivisible.

3° La création d’un climat de confiance par la libération de tous les détenus politiques, la levée de toutes les mesures d’exception et l’arrêt de toutes les poursuites contre les forces combattantes. […]

Algérien ! Nous t’invitons à méditer notre Charte ci-dessus. Ton devoir est de t’y associer pour sauver notre pays et lui rendre sa liberté. Le Front de la Libération Nationale est ton front, sa victoire est la tienne.

Quant à nous, résolus à poursuivre la lutte, sûrs de tes sentiments anti-impérialistes, nous donnons le meilleur de nous-mêmes à la patrie. »

 

            Tract distribué le 1er novembre 1954.

* déni refus de ce qui est, de ce qui est dû.

 

Questions :

 

1. Présentez la nature du document.

2. Quelle est d’après le document la situation de l’Algérie à la date du texte ? En quoi les passages soulignés évoquent-ils une situation originale de l’Algérie par rapport aux situations coloniales les plus courantes ?

3. En quoi les revendications et les buts mentionnés dans le texte sont-ils représentatifs du mouvement d’émancipation des peuples colonisés ?

4. Comment le gouvernement français répond-il à ces demandes et à quelle date les nationalistes algériens ont-ils obtenu satisfaction ?