ETUDE D'UN ENSEMBLE DOCUMENTAIRE

 

Mise en forme du sujet - Arnaud LEONARD – Lycée Français de Varsovie

 

Sujet : Comment s’organise le monde depuis 1991 ?

 

Liste des documents :

 

Document 1. Un nouvel ordre mondial. Discours de George BUSH devant le Congrès, 6 mars 1991.

Document 2. Le poids politique de l’Union Européenne

Document 3. Déclaration du Front Islamique Mondial contre les Croisés et les Juifs (rebaptisé Al-Qaida)

Document 4. La doctrine américaine : « États-Unis, Russie, Chine : guerre pour le pétrole ! »

Document 5. Chronologie. Les interventions de l’ONU

 

Première partie :

Le candidat analysera l'ensemble documentaire en répondant aux questions suivantes :

 

1. La politique internationale des Etats-Unis a-t-elle évolué depuis 1991 ? Pourquoi ? (documents 1 et 3)

2. Quels enjeux représentent le Moyen-Orient et l’Afghanistan (documents 1, 3 et 4) ?

3. Quels types de conflits se sont développés depuis 1991 ? (tous les documents)

4. L’Union Européenne et l’ONU peuvent-ils être des garants de la paix (documents 2 et 5) ?

 

Deuxième partie :

À l'aide des réponses aux questions, des informations extraites des documents et de ses connaissances personnelles, le candidat rédigera une réponse organisée au sujet :

« Comment s’organise le monde depuis 1991 ? »

                                                                                                                     

 

Document 1

Un nouvel ordre mondial

 

LA GUERRE EST FINIE [...]. Je viens ici ce soir pour parler du monde, du monde de l'après-guerre.

Rien ne pouvait être plus clair que l'épisode qui vient de se terminer. Saddam Hussein était l'agres­seur ; le Koweït était la victime. Pour aider ce petit pays, des nations d'Amérique du Nord et d'Europe, d'Asie et d'Amérique du Sud, d'Afrique et du monde arabe se sont unies contre l'agresseur. Cette coalition hors du commun doit maintenant travailler vers un autre but commun : forger un avenir qui ne soit plus jamais l'otage du côté le plus sombre de la nature humaine [...].

Notre engagement en faveur de la paix au Moyen­-Orient ne s'arrête pas à la libération du Koweït. Ce soir, laissez-moi définir quatre objectifs :

- Premièrement nous devons travailler ensemble à mettre sur pied des accords de sécurité mutuelle dans la région. Nos amis et alliés du Proche-Orient auront la responsabilité première de la sécurité régio­nale. Mais qu'ils sachent que, tout comme elle les a soutenus pour repousser l'agression de l'Irak, l'Amé­rique est prête à travailler avec eux pour assurer la paix. [...] Soyons clair, nos intérêts vitaux dépendent de la stabilité et de la sécurité du Golfe.

- Deuxièmement, nous devons agir pour contrôler la prolifération des armes de destruction massive et les missiles utilisés pour les envoyer. Il serait tragique que les nations du Moyen-Orient et du Golfe [...] s'engagent dans une nouvelle course aux armements. L'Irak requiert une vigilance particulière. […] Il ne doit pas avoir accès aux instruments de guerre.

- Troisièmement, nous devons travailler à créer de nouvelles conditions pour la paix et la stabilité au Moyen-Orient [...]. Israël et plusieurs pays arabes ont pour la première fois affronté ensemble le même agresseur. Désormais, il devrait être clair pour tous que faire la paix au Moyen-Orient demande des compromis, mais que cette paix est aussi porteuse d'avantages pour tous. [...] Une paix globale doit être fondée sur les résolutions 242 et 338 du Conseil de sécurité des Nations unies et sur le principe de « la terre contre la paix ». Ce principe doit être retenu pour assurer la sécurité et la reconnaissance d'Israël et, en même temps, pour reconnaître les droits poli­tiques des Palestiniens. Toute autre solution manque­rait aux critères d'équité et de sécurité. […]

- Quatrièmement, nous devons favoriser le déve­loppement économique pour le bien de la paix et du progrès. [...]

À tous les défis offerts par cette région du monde, il n'y a pas de solution unique, pas de réponse de la seule Amérique. Mais nous pouvons changer les choses. L'Amérique y travaillera sans relâche [.. .]. Maintenant, nous voyons apparaître un ordre nou­veau, un monde où un nouvel ordre mondial peut être construit [.. .]. Un monde où les Nations unies, libérées de l'impasse de la guerre froide, sont en mesure de réaliser la vision historique de leurs fonda­teurs. Un monde dans lequel la liberté et les Droits de l'homme sont respectés par toutes les nations.

 

Discours de George BUSH devant le Congrès, 6 mars 1991.

 

 

Document 2

Le poids politique de l’Union Européenne

 

 

 


Document 3

Déclaration du Front Islamique Mondial contre les Croisés et les Juifs (rebaptisé Al-Qaida)

 

Fatwa lancée [depuis l’Afghanistan] le 23 février 1998

 

Personne ne conteste aujourd'hui trois faits indiscutés ; énumérons-les afin que chacun s'en souvienne :

D'abord, les Etats-Unis occupent les lieux les plus saints des terres de l'islam depuis plus de sept ans - la péninsule arabe, pillant ses richesses, dictant ses règles, humiliant ses habitants, ter­rorisant ses voisins, et transformant ses bases militaires en fer de lance avec lequel combattre les peuples musulmans voisins [...].

En second lieu, en dépit de la grande dévastation infligée au peuple irakien par l'alliance croisés-sionistes et du grand nombre de morts, en dépit de tout cela, les Américains essaient une fois de plus de commettre d'horribles massacres [.. .].

Troisièmement, si les buts américains derrière ces guerres sont religieux et économiques, le but est aussi de servir le minuscule Etat des Juifs et de détourner l'attention sur son occupation de Jérusalem et sur ses meurtres de musulmans.

En conséquence, et en accord avec les commandements d'Allah, nous publions la fatwa suivante à destination de tous les musulmans : la règle de tuer les Américains et leurs alliés - civils et mili­taires - est un devoir individuel pour chaque musulman qui peut le faire partout où il est possible de le faire afin de libérer les Lieux saints de leur mainmise.

 

Reproduit dans François HEISBOURG, Hyperterrorisme : la nouvelle guerre, Odile Jacob Poche, 2003.

 

 

Document 4

La doctrine américaine

 

Mais pour l'Amérique, le pétrole n'est pas simple­ment une variable économique déterminante pour la croissance américaine et pour le dollar. C'est une ressource dont la planète manquera au milieu du nouveau siècle. [...]

De ce constat, l'Amérique tire deux conclusions : d'abord, puisqu'il n'y aura pas de pétrole pour tous dans quarante ans, il faut dès maintenant s'assurer de la satis­faction de ses besoins futurs en contrôlant politiquement les zones de production ainsi que les routes d'ache­minement. Ensuite, le contrôle du pétrole mondial permettra de peser sur les futurs rivaux et plus particu­lièrement sur le seul adversaire capable de remettre en cause la suprématie politique et économique des Etats-Unis à l'horizon du demi-siècle, la Chine. Car c'est bien l'émergence de la Chine qui menace de remettre en question, à l'horizon 2020, la domination américaine dans la région Asie-Pacifique, et par voie de conséquence dans le monde entier. [...] Et avant 2020, on s'attend que 80 % de la production du Moyen-Orient aille en direction de l'Asie. Cela signifie que dans les années à venir, le monde islamique pourrait avoir intérêt à se rapprocher de la Chine au détriment des Etats-Unis.

Précisément, la montée des forces islamistes anti­occidentales dans le monde arabo-musulman fait craindre aux Américains un tel retournement. [...] Le choc du 11 septembre a permis aux Etats-Unis de désigner un successeur à l'internationalisme soviétique défunt : l'internationalisme islamique [...] et d'avancer leur pions dans la partie d'échecs jouée sur le long terme avec Pékin. [...] En Afghanistan, ils ont obtenu un partage d'in­fluence avec les Russes dans la zone caspienne et ruiné les efforts chinois en faveur d'un partage sino-russe de l'Asie centrale. Moins de deux ans après, ils ont pris le contrôle de l'Irak et de son potentiel pétrolier. [...]

Si l'Amérique fait la guerre pour le pétrole (Afgha­nistan et Irak), c'est donc davantage pour en priver ses adversaires que pour le consommer elle-même.

 

Aymeric CHAUPRADE, « États-Unis, Russie, Chine : guerre pour le pétrole ! », L'Histoire, n° 279, septembre 2003.

 

 

Document 5

Les interventions de l’ONU