ETUDE D'UN ENSEMBLE DOCUMENTAIRE

 

Source : www.annabac.com

Mise en forme du sujet - Arnaud LEONARD – Lycée Français de Varsovie

 

Sujet : En quoi l'histoire de l'Allemagne entre 1945 et 1990 est-elle exemplaire de l'évolution des rapports Est-Ouest ?

 

Liste des documents :

 

Document 1 : Un aspect du mur de Berlin en 1961.

Document 2 : Carte, Zones d’occupation alliées en Allemagne après la Seconde Guerre mondiale et voies d’accès à Berlin.

Document 3 : La situation de l’Allemagne en 1969 selon le chancelier de la République fédérale d’Allemagne, Willy Brandt.

Document 4 : La République démocratique allemande, vue par elle même en 1979.

Document 5 : La réunification allemande.

 

Première partie :

Le candidat analysera l'ensemble documentaire en répondant aux questions suivantes :

 

1. Décrivez la situation de l’Allemagne au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et le statut particulier de Berlin (document 2). Sur quoi cette situation débouche-t-elle en 1949 (documents 2 et 3) ?

2. À quelle crise des relations internationales correspond le document 1 ? Quelle opposition idéologique ce mur symbolise-t-il (doc. 1, 3 et 4) ?

3. Quels souhaits le chancelier allemand Willy Brandt forme-t-il en 1969 (document 3) ? En quoi ces propositions révèlent-elles une évolution des rapports entre l’Est et l’Ouest ? Quelles sont les limites de cette évolution ?

4. Décrivez le document 5. À quel événement fait-il référence ? Quelle situation internationale nouvelle a rendu cet événement possible ? Montrez en quoi il symbolise la fin d’une période.

 

Deuxième partie :

À l'aide des réponses aux questions, des informations extraites des documents et de ses connaissances personnelles, le candidat rédigera une réponse organisée au sujet :

« En quoi l'histoire de l'Allemagne entre 1945 et 1990 est-elle exemplaire de l'évolution des rapports Est-Ouest ? »

 

 

Document 1

Un aspect du mur de Berlin en 1961

 

 

À gauche du mur, secteur soviétique gardé par la police est-allemande.

À droite du mur, secteur occidental.

 

 

Document 2

Zones d’occupation alliées en Allemagne après la Seconde Guerre mondiale et voies d’accès à Berlin

 

 

R. Fritsch-Bournazel, L’Allemagne depuis 1945, Paris, Hachette, 1997.

 

 

Document 3

La situation de l’Allemagne en 1969 selon le chancelier (1) de la République fédérale d’Allemagne, Willy Brandt

 

Personne ne peut nous faire croire qu’à l’instar de tous les autres peuples les Allemands n’ont pas, eux aussi, un droit à l’autodétermination.

La tâche de la politique pratique dans les prochaines années sera de sauvegarder l’unité de la nation en veillant à mettre fin à l’état de crispation actuelle qui caractérise les relations entre les deux parties de l’Allemagne. […]

Vingt ans après la fondation de la République fédérale d’Allemagne et de la République démocratique allemande, nous devons éviter que les deux parties de la nation allemande ne deviennent de plus en plus étrangères l’une à l’autre, c’est-à-dire, par un voisinage ordonné, aboutir à une vie en commun.

Il ne s’agit pas seulement ici d’un intérêt allemand, car il a aussi son importance pour la paix en Europe et pour les relations Est-Ouest. Le gouvernement fédéral conseillera aux États-Unis, à la Grande-Bretagne et à la France de poursuivre énergiquement les négociations entamées avec l’Union soviétique sur l’allègement et l’amélioration de la situation de Berlin. Il ne doit pas être porté atteinte au statut de la ville de Berlin qui est placée sous la responsabilité spéciale des Quatre Puissances. Cela ne doit pas empêcher pour autant de rechercher des facilités pour la circulation à Berlin et vers Berlin. […]

 

W. Brandt, extraits de la Déclaration gouvernementale faite au Bundestag (Parlement fédéral) le 28 octobre 1969.

 

1. Chef du gouvernement.

 

 

Document 4

La République démocratique allemande, vue par elle-même en 1979

 

Le 7 octobre 1949 naissait un État allemand qui n’était pas voué à la guerre mais à la paix, qui ne voulait pas la haine mais l’amitié entre les peuples. […]

Le premier État allemand des ouvriers et des paysans ne cesse de progresser, les travailleurs de ce pays profitent de plus en plus de ce qu’a rapporté le dur combat qu’ils ont dû mener pendant plus de trente ans dans des conditions difficiles. […] C’est ainsi qu’après la Seconde Guerre mondiale la République démocratique allemande était entièrement ravagée. Il faut également se rappeler que, jusqu’à ce que la frontière avec Berlin-Ouest soit placée sous un contrôle efficace en 1961, le peuple de la RDA a été privé d’une grande partie des fruits de son travail par le pillage impérialiste systématique qui s’est chiffré en milliards. […]

Compte tenu des conditions difficiles dans lesquelles ils ont longtemps vécu et travaillé, les citoyens de notre pays sont tout naturellement très fiers de la situation intérieure et extérieure de la RDA, trente ans après sa fondation. […] Nous en remercions principalement l’Union soviétique qui a toujours conseillé et aidé le nouveau pouvoir sur le sol allemand et les autres États frères avec lesquels la RDA est indissolublement liée à l’intérieur de la communauté socialiste. […]

Fort de ce qu’il a acquis, tirant sa certitude de son existence socialiste et tournant ses regards vers l’avenir communiste, le peuple de la RDA continuera d’édifier la société socialiste développée et de créer de cette manière les conditions fondamentales pour la transition au communisme. […] Le nouveau régime, qui modifie tous les rapports sociaux traditionnels dans l’intérêt des travailleurs, fait naître une large démocratie socialiste. Dans la société socialiste, le devoir du citoyen ne consiste pas uniquement à élire un nouveau Parlement tous les quatre ou cinq ans, il est d’être maître quotidiennement de son destin car le peuple détient toutes les richesses du pays, les terres, les usines, les banques, les fruits du travail créateur.

Fidèle à sa politique de paix qui trouve ses origines dans l’histoire, la RDA a toujours oeuvré pour l’application aussi large que possible des principes de la politique de coexistence pacifique entre les États aux systèmes sociaux différents, telle que l’a définie Lénine, comme étant la seule possibilité que l’on puisse opposer à une guerre dévastatrice. Par conséquent, elle a toujours figuré parmi les défenseurs de la politique de détente et de sécurité en Europe. Elle applique tous les points de l’Acte final d’Helsinki. […]

La RDA est un pays tourné vers l’avenir… Nous voulons embellir notre pays, y rendre la vie encore plus agréable. Nos plans vont jusqu’à la fin du siècle et au-delà, ils concrétisent la loi du développement de notre temps, la transition au socialisme.

 

La RDA se présente, publié par l’Agence de presse officielle de la RDA en 1979.

 

 

Document 5

La réunification allemande

 

 

Extrait de la première page du journal britannique The Spectator, 24 février 1990.

 

Traductions : One Fatherland : « Une patrie ».

West Germany : « Allemagne de l’Ouest ».

East Germany : « Allemagne de l’Est ».

Le personnage représenté dans la caricature est Helmut Kohl, chancelier de la République fédérale d’Allemagne.