ETUDE D'UN ENSEMBLE DOCUMENTAIRE

 

Mise en forme du sujet - Arnaud LEONARD – Lycée Français de Varsovie

 

Sujet. La guerre froide : comment s’affrontent les blocs ?

 

Liste des documents :

 

Document 1 : Le rapport Jdanov

Document 2 : L’homme au cigare entre les dents. Brochure du Parti communiste français, 1947.

Document 3 : Le blocus de Berlin (juin 1948-mai 1949) ; Dick Spencer, caricaturiste américain.

Document 4 : Extraits du discours télévisé de John F. Kennedy (22 octobre 1962)

Document 5 : Les influences étrangères en Afrique au milieu des années 1980

 

Première partie :

Le candidat analysera l'ensemble documentaire en répondant aux questions suivantes :

 

1. Quel est le contexte des documents 1 et 2 ?

2. Quel moyen d’affrontement apparaît à la fois dans les deux dessins ?

3. Qu’est-ce qui différencie et qui rapproche les événements décrits dans les documents 3 et 4 ?

4. Quels éléments des documents 1 et 5 sont à mettre en relation ?

 

Deuxième partie :

À l'aide des réponses aux questions, des informations extraites des documents et de ses connaissances personnelles, le candidat rédigera une réponse organisée au sujet :

« La guerre froide : comment s’affrontent les blocs ? »

 

 

Document 1

Le rapport Jdanov

 

Plus nous nous éloignons de la fin de la guerre et plus nettement apparaissent les deux principales directions de la politique internationale de l’après-guerre, correspondant à la disposition en deux camps principaux des forces politiques qui opèrent sur l’arène mondiale : le camp impérialiste et anti-démocratique, le camp anti-impérialiste et démocratique.

Les États-Unis sont la principale force dirigeante du camp impérialiste. L’Angleterre et la France sont unies aux États-Unis et marchent comme des satellites en ce qui concerne les questions principales. […]

Les forces anti-impérialistes et antifascistes forment l’autre camp. L’URSS et les pays de la démocratie nouvelle en sont le fondement. Les pays qui ont rompu avec l’impérialisme et qui se sont engagés résolument dans la voie du progrès démocratique, tels que la Roumanie, la Hongrie, la Finlande, en font partie. Au camp anti-impérialiste adhèrent l’Indonésie, le Vietnam, l’Inde. […]

Le camp anti-impérialiste s’appuie dans tous les pays sur le mouvement ouvrier et démocratique, les partis communistes frères, sur les combattants des mouvements de libération nationale dans les pays coloniaux et dépendants, sur toutes les forces progressistes et démocratiques qui existent dans chaque pays.

Une tâche particulière incombe aux partis communistes frères de France, d’Italie, d’Angleterre et des autres pays. Ils doivent prendre en main le drapeau de la défense de l’indépendance nationale et de la souveraineté de leur propre pays. Si les partis communistes frères […] savent, dans la lutte contre les tentatives d’asservissement économique et politique de leur pays, se mettre à la tête de toutes les forces disposées à défendre la cause de l’honneur et de l’indépendance nationale, aucun des plans d’asservissement de l’Europe ne pourra être réalisé.

 

Andreï Jdanov, Rapport à la conférence des neuf partis communistes européens, réunie à Szklarska Poręba (Pologne), octobre 1947.

 

 


Document 2

L’homme au cigare entre les dents

Brochure du Parti communiste français, 1947.

 

 

 

Document 3

Le blocus de Berlin (juin 1948-mai 1949)

Dick Spencer, caricaturiste américain.

 

 

 


Document 4

Extraits du discours télévisé de John F. Kennedy (22 octobre 1962)

 

Le gouvernement a continué de surveiller de très près les préparatifs militaires soviétiques à Cuba. Au cours de la dernière semaine, nous avons eu des preuves incontestables de la construction de plusieurs bases de fusées dans cette île opprimée. Ces sites de lancement ne peuvent avoir qu’un but : la constitution d’un potentiel nucléaire dirigé contre l’hémisphère occidental. […] Cette décision soudaine et clandestine d’installer pour la première fois des armes stratégiques en dehors du territoire soviétique, constitue une provocation délibérée, une modification injustifiée du statu quo. Le gouvernement soviétique a ainsi créé une situation que notre pays ne saurait accepter si nous voulons que nos ennemis comme nos amis continuent à croire à notre résolution et à la valeur de nos engagements.

Nous ne prendrons pas prématurément ou sans nécessité le risque d’un conflit nucléaire à l’échelle mondiale, où la victoire aurait un goût de cendres, mais nous ne reculerons pas non plus devant ce risque chaque fois que nous aurons à l’affronter.

 

Manuela Semideï, Kennedy et la révolution cubaine, Gallimard-Julliard, 1972.

 

 

Document 5

Les influences étrangères en Afrique au milieu des années 1980

 

États ayant des bases ou des troupes :

A : américaines (États-Unis) B : britanniques F : françaises O : d’autres pays occidentaux (Belgique)

S : soviétiques C : d’autres pays communistes (Cuba)